Ecologie, automobile et... folklore américain!

Publié le par blog-auto-infos

Nous découvrons progressivement les images du salon automobile de Detroit et le sourire nous envahit quand on voit l'offre de certains constructeurs en matière de nouveaux carburants. C'est du grand comique! Par exemple, le fameux Chevrolet Silverado Hybride... nous connaissons tous ce pick-up de très grande taille, commercialisé avec des moteurs V8 de plus de 5 litres 3 et qui développent au minimum 270 chevaux! Et c'est donc sur cette architecture que le groupe GM a choisi de proposer un moteur hybride essence-électrique! C'est aussi fou que l'offre haut de gamme de Lexus avec ses GS450h, RX400h ou encore LS600h. A chaque fois nous parlons de moteurs démesurés, associés à une offre écologique...  tout cela n'est pas t rès sérieux, et pourtant c'est vrai!

On pourrait continuer la liste avec Chrysler/Dodge/Jeep qui propose à Detroit trois concepts "écolos": 

- La Zeo Concept: 4 portes, 4 m 39, 100% électrique, ouverture des portières antagonistes. OK pour celui-là.

- La Jeep Renegade: 2 places, structure aluminium, pile à combustible (technologie hydrogène associée au diesel. Là, on commence à rigoler... la pile à combustible et le diesel ne sont pas vraiment dses tendances proches aux Etats-Unis!

- Le Chrysler Ecovoyager: 4 m 85 de long, 1 m 91 de large. Pas vraiment les cotes d'un véhicule économique et écologique. Pourtant le constructeur amércain a imaginé pour ce monospace une pile à combustible (hydrogène). Et comme le véhicule est gros, son autonomie peut être de 480 km grâce à un réservoir imposant. Là encore nous pouvons rester sceptiques.

Et notre étonnement continue lorsqu'on découvre que Hummer montre un concept car dénommé HX. C'est un gros 4X4 mais...  plus petit que ceux fabriqués habituellement par Hummer. Doté de 2 portes, il est présenté avec un moteur "flex-fuel", donc essence ou éthanol E85.

Autre étonnement: Ferrari, oui vous avez bien lu... Ferrari s'amuse sur ce salon avec un spider bio fuel! autrement dit, une Ferrari F430 capable de rouler à l'éthanol! C'est dingue et franchement provocant!

La réalité du salon de Detroit, pour TOUS les constructeurs ( américains, allemands, asiatiques) c'est que nous y voyons encore et toujours de gros 4X4, des pick-ups, des voitures de sport, des moteurs démesurés. C'est peut-être très bien, mais cela donne aussi l'impression que les grands groupes automobiles négligent les vraies préoccupations des clients. Je ne vois pas pourquoi les automobilistes américains n'auraient pas les mêmes envies ou besoins que les européens. Eux aussi ont des problèmes de pouvoir d'achat. Eux aussi s'inquiètent de la flambée du prix du pétrole. Eux aussi veulent des voitures plus propres, et Detroit ne répond pas vraiment à ces aspirations.

PB

 

Publié dans blogautoinfos

Commenter cet article

Moussenc 21/01/2008 21:01

Je n'ai pas dit que la Ferrari de Detroit était bien. Quoique, pour ma part, je ne peut pas encore dire si le CO2 qu'elle rejette est ou non compensé par le CO2 absorbé par le maïs qui sera élevé pour elle. Mais je dis qu'en cherchant, si Ferrari (et les autres) arrivent à faire de belles voitures confortables et rapides qui ne rejettent plus rien de mauvais, on devrait être plutôt content. A moins d'être simplement "autophobe". Dans ce cas, il faut donner l'exemple et rouler en vélo (mais en pédalant, on rejete beaucoup plus de CO2 qu'en marchant).

1135 kg de CO2 par passager (1 tonne et 135kg), d'après Air France, pour un aller et retour Paris Detroit. Et on peut penser que le calcul d'Air France est fait en minimisant au maximum.
Alors : que fait-on ?
Cordialement,
MP

Moussenc 20/01/2008 20:10

Je cite Pascal Boulanger : "... mais cela donne aussi l'impression que les grands groupes automobiles négligent les vraies préoccupations des clients. Je ne vois pas pourquoi les automobilistes américains n'auraient pas les mêmes envies ou besoins que les européens."

Mon cher Pascal, comme vous le faites remarquer vous-même dans un autre papier, les ventes de grosses cylindrées ne se sont jamais portées aussi bien (et pas seulement en 4x4). Cela veut dire que c'est ce qu'attendent et demandent les consommateurs... Le marché est là, aussi bien en Europe (et en France) qu'aux USA. Même s'il y a aussi des demandeurs pour des petites voitures. Mais pas tant que cela, finalement.
MP

Moussenc 20/01/2008 20:02

Quelque chose m'échappe dans votre position face aux constructeurs en général. Et votre ironie à propos d'une Ferrari "flexfuel" me dérange, bien que je ne sois pas du tout ferrariste.

Mais que cherche-ton? A réduire d'abord la pollution et ensuite les rejets de CO2 ? Ou à tuer l'automobile?

Notre monde est organisé autour des transports et en particulier des transports individuels. Si, à force d'agiter une terrible menace (en général sans connaître les données vraies du dossier) on provoquait un arrêt des ventes, voire une baisse sensible de l'usage des automobiles, on provoquerait une crise si importante que rapidement, les préoccupations écologiques seraient renvoyées au dessous de la pile. Et pour les mêmes raisons, les avions restant au sol, LCi n'aurait peut-être plus les moyens d'envoyer son reporter à Detroit... en bateau.

A l'inverse, si l'on apprend à faire des Ferrari qui, non seulement ne polluent plus mais également ne rejettent plus de ce très médiatique C02, où sera le mal ? Qui cela dérange ? Certainement pas les quelques 5000 personnes qui en vivent (de Ferrari) à travers le monde.

Quand il a été question de pollution, dès les années 70 les américains ont été les premiers à passer au sans plomb, tout cow-boys qu'ils sont. Et en 20 ans, à cause de cette décision, tous les moteurs à essence sont progressivement devenus propres (et les diesel s'en rapprochent).

Alors aujourd'hui, au lieu de provoquer une crise qui les assècherait, laissons les ingénieurs travailler chez les constructeurs. Fixons leur des normes dures, donnons leur un peu de temps pour s'y adapter et surtout laissons les gagner des sous pour financer ces recherches. Et ils feront, beaucoup plus vite que vous le pensez, des voitures complètement écologiques.
Et ne mélangeons pas tout : aujourd'hui, dans les salons, on essaie juste de vous faire patienter avec des bricolages et des promesses vides, car à part Toyota (et Honda et Suzuki), les constructeurs du monde n'ont pas vu venir la psychose du CO2 et ils ne se sont mis à ce travail qu'en 2006 et 2007. Mais maintenant, ils ont compris...
MP

PS : A propos des changements climatiques, prenez le temps de vous renseigner sur le petit âge glaciaire. Et sur la date de la création des glaciers alpins.

Gilles 16/01/2008 16:33

alors nous somme d'accord. j'ai tendance à penser que les américains font des gros V8 tout simplement parce qu'ils ne savent pas faire des petits moteurs efficaces commes les européens savent si bien le faire (comme BMW par exemple).  pour preuve: leur voiture de sports type Viper: un V10 de 8 litres et quelques pour 500 ch et des poussières: les américains ne savent pas faire de moteurs efficaces!
et pourquoi les allemands ne proposent que des gros moteurs? parce que si tous les constructeurs américains ne proposent que ça, et que les consommateurs continuent de les acheter, pourquoi se priveraient-ils de distribuer ces moteurs à forte valeur ajoutée? il n'ont aucune raison d'arrêter. on peut quand même leur reprocher de ne même pas proposer plus petit...
au moins peut-on se dire que les allemands et les japonais seront très en avance au moment où les

Gilles 15/01/2008 17:26

Bonjour Pascal,
effectivement, vous avez bien raison de souligner le ridicule des véhicules exposés à Detroit, mais pour avoir vécu aux USA pendant quelques mois, je me dis quand même "quelles raisons pousseraient les constructeurs à montrer autres choses à Detroit?"
c'est très malheureux, j'en conviens, mais les routes américaines réclament des véhicules avec beaucoup de couple, mais où la puissance n'est pas nécessaire, simplement parce que tout va tout droit. donc on fait des gros moteurs, des grosses cylindrées, qui ont un rendement proche de celui que BMW obtenait dans les années 20, mais finalement, les américains ont-ils vr'aiment besoin de plus? et en ce qui concernent la taille des véhicules, on se demande pourquoi proposer plus petit, compte tenu que la taille des américains augmente encore et toujours. le marché américain est un marché de très grosses voitures, et les petites ne sont pas très nombreuses, mais l'avenir dira si la tendance change et reduira la taille moyenne des auto sur le continent américain. mais très franchement, si cela devait arriver, ça va prendre du temps, selon moi.
Vous egratignez un peu les constructeurs allemands à Detroit, mais pourtant louez leur effort (encore une fois, ceux de BMW notamment) pour ce qu'ils montrent en Europe, mais pouvez-vous préciser ce qu'ils présentent à Detroit svp?
en tout cas, je suis d'accord avec vous pour dire qu'ils n'ont pas l'air très au point côté technologies propres, et Ferrari avec son Flexifuel? je ne comprend pas.