Moins de morts sur les routes mais... plus d'accidents et de blessés!

Publié le par blog-auto-infos

On est content pour Jean-Louis Borloo et Dominique Bussereau qui peuvent annoncer fièrement aujourd'hui un bon bilan et un recul de 2% du nombre de morts sur les routes de France en 2007. Bravo à vous, à votre politique ainsi qu'à vos prédecesseurs  puisqu'il s'agit de la sixième année consécutive de baisse. Seulement voilà, malgré 4 615 tués en 2007 il nous faut malheureusement déplorer quelques échecs...

Premier constat: la baisse de mortalité concerne les conducteurs et les passagers des véhicules légers, en revanche les chiffres se dégradent pour les piétons et les usagers des deux-roues motorisés. Le partage de la route est très mal enseigné dans notre pays. Pour la première fois en fin d'année 2007 j'ai relevé une campagne intéressante qui mettait l'accent sur les petites fautes de conduite pouvant tuer des piétons ou des motards. Images fortes et efficaces, mais une fois de plus une campagne trop tournée vers l'automobile. Nous avons tous entendu parler fin 2007 de cette ambition de créer un "code de la rue". Je ne sais pas si l'initiative aurait de l'intérêt ou de la pertinence, mais je suis certain que depuis toujours les campagnes de prévention ne mettent pas assez l'accent sur les autres moyens de transport que l'automobile. Avec l'engorgement des grandes villes, les piétons, les cyclistes et les motards se multiplient. Il est urgent de s'adresser enfin à ces populations afin de stopper l'hémorragie (mais je suis certain qu'il n'y a guère d'adeptes du deux roues à la prévention routière ou dans les ministères).

Deuxième constat: moins de morts c'est vrai, mais le nombre des accidents et des blessés a augmenté. 81 378 accidents au lieu de 80 309 en 2006, 104 601 blessés au lieu de 102 125 en 2006...  çà s'appelle un échec... les chiffres ne nous disent pas la nature des blessures. Si nous parlons de tétraplégiques, de paraplégiques, d'handicapés à vie, alors ces 2000 blessés en plus cachent de véritables drames. Des drames inacceptables.

Ma conclusion est qu'il faut intensifier la formation des conducteurs. Il est urgent d'agir sur le comportement de tous afin que l'oubli d'un clignotant, le non respect d'une distance de sécurité, des pneumatiques mal gonflés, le non-respect d'une priorité, d'un stop ou d'un feu rouge, ne provoquent plus de drames forcément stupides.

Messieurs les ministres, les routes françaises ont fait moins de morts en 2007 mais vous devez redoubler d'efforts en pensant à nos blessés. La partie est loin d'être gagnée.

PB

 

Publié dans blogautoinfos

Commenter cet article

Yannick 15/01/2008 15:59

Oui... mais à quel prix !Je viens encore de me faire retirer un point pour excès de vitesse: 113km/h au lieu de 110. Le dernier c'était 111 km/h au lieu de 110. Je n'ai pas de limiteur de vitesse sur ma voiture mais je fais attention du mieux que je peux. C'est d'autant plus frustrant d'ailleurs.Quand en plus je lis ça: http://admin.lci.fr/article.php?a=71&IdArticle=208200&nomBlog2=blog-auto-infos&nomDomaine2=lci.fr&ModereCommentC=1&IdBlog2=18584&ALIAS2=blog-auto-infos.lci.fr&AlertEmail2=1(+29% de permis retirés en 2007)et puis ça:http://www.webcarcenter.com/dossier/vos_droits/permis_de_conduire/permis_points/retrait_points/retrait_points.html(Retrait de points: la grande salade)Je suis de plus en plus convaincu de me faire avoir. J'ai besoin de ma voiture pour travailler, et je ne pense pas pour autant être un danger public.Si l'Etat à vraiment besoin d'argent pour sa politique de la route, autant qu'il fasse un impôt type CSG, ca serait bien moins hypocrite. Prélevé de cette manière, les gendarmes se cachant derrière leurs radars embarqués, on a de plus en plus l'impression qu'ils n'assument pas leurs actes et qu'ils ont conscience que leurs agissement sont plus proche du racket que du maintient de l'ordre.Je ne peux m'empêcher de penser que les forces de l'"ordre" tapent complètement à côté de la plaque:-Je vérifie régulièrement mes pneus, mais jamais en plus de 10 ans de conduite on ne m'a contrôlé à ce sujet. Idem pour l'état du véhicule.-Je croise tous les jours des gens qui roulent sans lumière ou avec des feux cassés dans le brouillard et même la nuit. -J'ai même une fois été accosté à un stop par un agent de police qui m'a signalé que je roulais avec mes feux...hors agglomération, à la tombée de la nuit.Mais que faire ? ...