CONNAISSEZ-VOUS LA PGO?

Publié le par blog-auto-infos

PGO, c'est notre numéro de la semaine sur LCI et sur lci.fr en podcast video. Auto Info s'intéresse à cette petite marque française installée dans le Gard. Elle fabriquait à l'origine des répliques d'AC Cobra, mais PGO s'est fait connaître surtout avec son Speedster, réplique de la mythique Porsche 356. Je me suis intéressé à la PGO Cévennes, hommage à la région proche de l'usine.

 

En résumé, vous verrez que la voiture mérite tous les compliments sur le plan esthétique. Elle est belle et remarquable.... Mais, mais, mais je ne manque pas de dire dans ma chronique que sa direction est flottante, son freinage spongieux, ses collages et assemblages très approximatifs. Au bout du compte cette jolie voiture est assez chère à 40.000 Euros, mais elle vaut le coup d'oeil.

PB 

Publié dans blogautoinfos

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

EHRHARDT THEO 20/02/2010 20:16


Bonjour,

Etant parmi les quelques distributeurs français de la marque PGO, je peux témoigner des difficultées rencontrées avec la marque et leurs dirigeant...

Le véhicule présentait il y a quelques mois encore d'énormes vices (entrée d'eau - une capote très difficile à fermer - des entrées d'air au niveau des fenêtres... etc)

j'ai d'ailleurs eu le malheur d'avoir un véhicule qui a pris feu après un essai... heureusement que le véhicule n'était pas vendu et que c'était un véhicule de mon stock ! imaginé ce qu'il serait
arrivé si j'avais vendu ce véhicule à un client et qu'il le gare dans son garage le soir après avoir fait une petite virée... j'aurais aujourd'hui sûrement des morts sur ma conscience !!!

La marque a bien entendu souhaiter étouffer l'histoire, mais quelle galère pour trouver un arrangement par rapport au préjudice (malgré le remboursement de mon assureur), puisque Monsieur BOUDEMAGH
m'avait promis de réparer le véhicule à moindre frais afin d'avoir un véhicule à présenter à mes clients sans avoir à restocker encore un nouveau véhicule....

Bien entendu après plusieurs mois, on me soulignait (Mr BOUDEMAGH) que le véhicule était irréparable et que cela leur reviendrait plus chère qu'un véhicule neuf... n'ayant eu aucun écrit, toutes
ces paroles sont restés sans actes !

Donc si vous me permettez, je trouve qu'une marque qui souhaite s'implanter sur le marché français et se présenter sous le quatrième constructeur français devrait revoir sa façon de fonctionner et
respecter la parole données !

Je vous passe des autres anecdotes croustillantes dans la distribution de cette marque, d'ailleurs les autres distributeurs de l'époque en aurait tellement à raconter... c'est bien là les aléas de
l'automobile !!! et des petits constructeurs...

Au plaisir de vous lire

Cordialement

Théo EHRHARDT


Martin Isabelle 10/06/2007 15:44

 
Le Tour de France de Jonathan : tour de France en fauteuil roulant !
Bonjour.




Je ne suis pas très douée en internet!
Auriez vous la gentillesse de "transmettre" s il vous plait!:
Je vous remercie d avance
Bien cordialement,    Martin isabelle          14 rue du doignon           59530 Frasnoy
henry.godillon@wanadoo.fr
 

 Pour Jonathan et ses amis, ce projet est destiné à montrer à tous que l'handicap n'est pas la fin d'une vie mais une nouvelle vie !
Pour le soutenir:  recopiez le lien: www.mkd.fr/tfj

à utiliser et transmettre sans modération .
simplement en rentrant tes coordonnées dans la rubrique "pétition"puis en cliquant sur VALIDER
Ps)Faire circuler le message :


à ceux qui rejoindront Jonathan aux champs Elysées le 16 juin pour qu'ils s'inscrivent à la page d'accueil du site
www.mkd.fr/tfj
ce serait géant.
merci pour votre aide,cordialement,
Rachel mailto:tfj-rachel@mkd.fr
Ass. Tour de France de Jonathan
président : FISCHER Joseph
193 rue de la gare
57150 CREUTZWALD
tél. 03 87 93 01 12
 















 
Pour changer le regard des autres, Jonathan Mandala , 33 ans, va parcourir 2.800 km en fauteuil roulant à travers la France. Il part aujourd'hui de Creutzwald en Moselle et devrait arriver dans cinq semaines après un tour de France. A Paris, le 16 juin, ils seront entre 1.000 à 2.000 personnes en fauteuil pour l'accompagner.
la leçon de courage de Jonathan Mandala.
"Il faut du courage, c'est sûr. Mais de la folie aussi !" Ajoutez un zeste d'audace et le goût du défi, et vous aurez une idée du personnage. A 33 ans, Jonathan Mandala se lance dans un tour de France en fauteuil roulant. Départ aujourd'hui à 13 h 30 de Creutzwald (Moselle), à la frontière franco-allemande. Au menu: 2.800 kilomètres de goudron à avaler en cinq semaines, vitesse de pointe 10 km/h. Face à l'ampleur de la tâche, Jonathan reste zen. "Ce sont les autres qui s'occupent de l'intendance et qui stressent. Je suis juste un peu inquiet des aléas qu'on pourrait trouver sur notre chemin." Cette grande boucle, il l'exhibe comme un pied de nez au destin.Retour en 1998 : Jonathan, alors voltigeur chez EDF, flirte avec les hautes cimes des pylônes électriques. Jusqu'à cette chute. Il atterrit 25 mètres plus bas sur un bungalow. Rideau. Il ouvre les yeux deux mois et demi plus tard, passe six mois en position foetale, n'arrive plus à parler pendant deux ans. "Je parle de nouveau, je n'ai plus de problèmes musculaires (pour le prouver, il étire ses jambes), mais j'ai perdu l'équilibre." Cloué dans un fauteuil, il a gardé son humour, son entrain et aime toujours autant draguer les filles."Mon fauteuil pèse 140 kilos"Pourtant quelque chose a changé: le regard des autres. "Dans 50 % des cas, il est pesant. Les gens s'apitoient sur mon sort. Moi non. Je n'ai pas envie de faire pitié ni de faire peur: je ne mords pas !" Les problèmes matériels compliquent aussi son quotidien. "Mon fauteuil pèse 140 kg. Sans rampe d'accès, mes proches doivent nous porter, moi et mon fauteuil. Ça commence à faire lourd." Alors pour changer les choses, il y a ce défi, le tour de France. Et une pétition*. Toujours en circulation, elle reprend trois points: l'accessibilité aux lieux publics et privés, le remboursement par la Sécurité sociale du coût du fauteuil et l'insertion des handicapés dans la vie sociale."Et dire que tout ça est parti d'une boutade, d'une plaisanterie", se souvient Jo Fischer, patron du café La Taverne, à Creutzwald. "L'an dernier, avec des amis, on était assis à la terrasse à boire un verre, quand Jonathan lance: 'Et si je faisais un tour de France en fauteuil ?' Sur le coup, j'ai rigolé doucement, et puis la nuit, j'y ai repensé. Je me suis dit pourquoi pas ? En septembre, on a lancé un appel dans Le Républicain Lorrain pour trouver un chauffeur qui pourrait nous accompagner. Roland s'est présenté et on a commencé à dessiner un parcours. Début 2007, comme on avait besoin d'aide, on a monté une association, 'Le tour de France de Jonathan'."La petite troupe traversera ainsi la France jusqu'au 24 juin. L'étape la plus attendue est Paris, le 16 juin. "On remontera les Champs-Elysées en cortège. On attend 1.000 à 2.000 personnes en fauteuil pour accompagner Jonathan. Et le nombre grossit toujours." Ils iront ensuite remettre leur pétition au ministère de la Santé. Avant de la déposer auprès du ministère de la Santé allemand. Une télévision d'outre-Rhin viendra même filmer Jonathan lors de quelques étapes. "Le début de la gloire..."*Pour la signer et suivre le tour de France de Jonathan : www.mkd.fr/tfj
 
voir aussi  Un ancien motard sur le tour de FranceMoto Mag' - Montreuil,France