QUELQUES QUESTIONS SUR LA VRAIE SANTE DE RENAULT

Publié le par blog-auto-infos

Si on prend les chiffres du mois de mars 2007, les ventes de Renault en France ont encore reculé de 13,2% alors que le marché n'est en recul que de 3,8%. Cela devient une tendance lourde depuis plusieurs mois: les chiffres du groupe Renault en France sont plus mauvais que ceux du marché automobile en général. Forcément c'est inquiétant. Carlos Ghosn, le président du groupe français, déclare que ces mauvais chiffres ne sont "pas très encourageants", avant d'ajouter qu'ils étaient prévus " même si cela ne nous plait pas" conclut-il.

Je suis désolé M. Ghosn,  malgré l'intérêt que je porte à votre management, ces résultats nous obligent à nous poser un certain nombre de questions:

1/ Pourquoi Renault recule-t'il plus fort que les autres sur son propre marché?

2/ Renault n'a t'il pas trop tardé à renouveler un certain nombre de ses modèles?

3/ Le style, le design Renault ne sont-ils pas en cause dans cet échec?

4/ Fabriquer une voiture est une chose, mais est-ce que les concessionnaires savent vendre leurs voitures? Savent-ils s'adapter à la concurrence étrangère?

5/ Est-ce que Renault ( comme ses concurrents d'ailleurs) n'est pas trop en retard sur ses programmes nouvelles énergies tant attendus par les clients?

Voila beaucoup de questions qui contiennent en elles-mêmes aussi des reproches. Dans un passé récent, souvenons-nous de l'échec retentissant de la Vel Satis et de l'Avantime. En l'espèce c'est le style Renault qui était en cause. Une voiture moche ( vel satis) et une voiture d'ingénieur peu en phase avec le public et plombée par le partenaire Matra (Avantime).

Aujourd'hui Renault veut nous faire croire que cette époque est révolue, mais vous avez vu comme moi la nouvelle Twingo dévoilée à Genève. Toute la presse s'accorde à dire que nous sommes loin du souffle et de l'originalité de la Twingo 1. La version n°2 est banale et ressemble à une Citroën C2 améliorée. Il est possible que cette voiture plaira en Europe ( ce qui ne fut pas le cas de la précédente) mais celle-ci aura du mal à faire une carrière aussi longue ( 14 ans).

Et puis il y a le réseau Renault qui autrefois fut incapable de bien vendre le Scénic RX4. En fin d'année arrivera un véhicule 4 roues motrices qu'on appelle Koleos. Que se passera-t'il?  Les vendeurs seront -'ils capables de bien distribuer ce véhicule inédit dans la gamme? Ce n'est pas sûr. Il ne faut pas généraliser bien évidemment mais les vendeurs de la marque au losange ont à mon avis le défaut parfois de se montrer condescendant face à la concurrence qui s'améliore.

Et puis sur les programmes nouvelles énergies, ce n'est pas Toyota qui en France doit être le premier à proposer des voitures hybrides. Ce sont nos constructeurs nationaux. S'ils étaient réellement à l'écoute des consommateurs français Renault, Peugeot et Citroën devraient depuis longtemps vendre des hybrides, des véhicules diester ou bioéthanol et devraient être très avancés sur l'hydrogène. Mais nous sommes en retard et le consommateur sanctionne à sa façon.

Au second semestre arriveront la Laguna III et le Koleos. Je pense que ces deux modèles feront du bien aux ventes mais j'ai peur que cela ne suffise pas si Renault n'agit pas sur les fondamentaux. Heur'eusement il y a Logan, lancée cette semaine en Inde. Cette voiture fera du bien à la marque française, en chiffres et en image ( marque populaire), au même titre que la Formule 1 qui installe la réputation de motoriste de Renault dans le monde. 

Voila quelques modestes réflexions qui vous interpellent peut-être ?

PB

 

 

Publié dans blogautoinfos

Commenter cet article

Courti 06/04/2007 23:14

Je suis d'accord avec Yannick ; le mieux c'est d'adopter la méthode VAG parce que là , c'est le flou artistique :-)
 
D'autes sites sur l'automobile :
http://tout-pour-auto.blogspot.com
 

Yannick 05/04/2007 14:29

Analyse assez pertinente je trouve.D'une manière générale, je trouve que les constructeurs français arrivent un peu après la bataille concernant les SUV. La tendance est me semble-t-il plus a la voiture econo-ecolo, et là encore les japonais sont devant comme vous le dites.Concernant le succès de la Logan, je ne sais pas si c'est tenable pour un constructeur de jouer a la fois sur le plan de la voiture low-cost tout en voulant mettre en avant ses perfomances en formule 1. Là aussi, la stratégie de communication est floue, d'autant plus que les enseignes ne sont pas clairement séparées (on achète du Dacia chez Renault, pas d'enseigne Dacia visible donc on achète du Renault). D'ailleurs la presse parle souvant de la Renault Logan... Il aurait été plus pertinent pour Renault d'adopter une stratégie à la VAG: une marque haut de gamme pour mettre en avant les perfomances en F1 (comme Audi et son TDI au Mans), une marque low-cost pour attirer le client près de ses sous (Seat pour le low-cost sportif et Skoda pour le low-cost pratique).Là les frontières sont clairement définies, et quelque soit son choix on a l'impression d'en avoir pour son argent, même si ca n'est qu'une impression. C'est un stratégie payante, il suffit de voir les chiffres de ventes de VAG...Avec une telle stratégie il devient rapidement facile de sortir une pléthore de modèles en faisant varier presque seulement les finitions, telle une A3 qui n'est finalement qu'une Golf en robe de soirée....