ECOLOGIE CONTRE EMPLOIS AUTOMOBILE: ILLUSION OU REALITE ?

Publié le par blog-auto-infos

Cette semaine, à juste titre, la Mairie de Paris et la Commission Européenne ont délibéré et pris des décisions dans le domaine de l'environnement. L'objectif de la Mairie de Paris est de réduire de 40% d'ici 2020 la circulation automobile dans la capitale. Celui de la commission européenne est de limiter à 120 grammes par km parcouru les émissions de gaz carbonique des véhicules neufs dès 2012. Dans les deux cas ces deux décisions politiques provoquent un casse-tête.

Premier casse-tête: Paris et sa banlieue. Aujourdh'ui, il faut être riche, et même de plus en plus riche pour vivre et se loger à Paris. Donc il faut habiter en banlieue... donc se déplacer en transports en commun ou en voiture. Conséquence: bonne chance pour échapper aux grèves ou aux retards si vous choisissez les trains ou les bus, et bonne fortune pour avoir le budget  nécessaire à l'achat d'une voiture peu polluante ( pour l'instant elles sont plus chères). Côté voiture on peut imaginer très vite une montée de la colère des maires de banlieue car, une fois de plus, Paris décide seule de balayer les problèmes loin de sa porte. N'entrez plus dans la capitale, sanctuaire de plus en plus intouchable, et polluez la banlieue! M. Delanoë et son conseil manquent d'esprit collectif. Je l'ai entendu dire que depuis son arrivée aux commandes de la ville, les commerces n'ont pas pâti de sa politique anti-voiture. Au contraire dit-il, il y en aurait plus dit-il... Mais vous le croyez vous?  Pas moi. J'aimerais bien voir les chiffres... Je suis certain que les banlieusards sont de moins en moins  nombreux à vouloir faire leur shopping à Paris...  et ne parlons pas des spectacles où l'on en de plus en plus en retard. Ne parlons pas davantage des livreurs qui deviennent fous à côté des voies réservées aux bus. Enfin tout cela n'est pas grave... M. Delanoë annonce fièrement qu'il roule en voiture électrique... J'aimerais bien savoir d'ailleurs s'il s'occupe lui-même de recharger les batteries de son véhicule.

Deuxième casse-tête: l'Europe et l'industrie automobile. 120 grammes par km... actuellement rares sont les voitures capables de satisfaire cette exigence. Elles sont petites, peu puissantes, et pas nécessairement adaptées aux besoins d'une famille. Le plus drôle est que cette décision tombe alors que l'Union Européenne est présidée par l'Allemagne. La chancelière Angela Merkel s'est trouvée dans l'obligation de défendre ses constructeurs nationaux qui fabriquent surtout du haut de gamme ( BMW, DaimlerChrysler, Volkswagen, Porsche, Opel etc)... Ils ne pourront jamais satisfaire cette obligation en 2012... alors on a trouvé une pirouette... on fera une moyenne appliquée à l'ensemble de la flotte européenne... autrement dit les petites voitures qui émettent moins de CO2 subventionneront les grosses berlines, les voitures de sport et les 4X4...  Autrement dit des voitures françaises ou italiennes seront souvent là pour compenser la débauche de puissance de certaines allemandes...  voilà qui va faire du bien dans les débats européens entre nations.... sans compter que ces constructeurs évoquent des menaces sur l'emploi si ces mesures sont appliquées.... moins de voitures, moins d'emplois , la menace est plausible... et on ne compte pas non plus les nouveaux pays qui forment l'Union des 27... Ils auront encore plus de mal à constituer un parc de véhicules neufs dans les normes...

Conclusion: bien sûr la politique a pour responsabilité de veiller à notre environnement... Mais le problème est que tout le monde veut faire vite désormais...  trop vite sans doute...  comme pour faire oublier que rien n'avait été fait ni en France, ni en Allemagne, ni ailleurs avant cette prise de conscience. L'Europe a eu un sacré retard au démarrage et maintenant des banlieusards et des employés de l'automobile vont payer les pots cassés de l'imprévision....  ou plutôt de l'impréparation...

 

 

 

Publié dans blogautoinfos

Commenter cet article

steph 22/02/2007 11:45

Ah oui, j'oubliais ! Dans certains coins de la région parisienne, sans voiture, on meurt sur place. Les transports en commun passent une fois le matin, une fois le soir et rien le week end et la gare la plus proche est à des kilomètres. Et pourtant, je parle des Yvelines, pas du fin fond de la campagne !Il faudrait que les Verts aillent un peu se promener en campagne ou en région parisienne, ils comprendraient alors que la voiture ne pourra jamais être supprimée du jour au lendemain. On ne pourra que remplacer la voiture polluante par une voiture moins polluante mais les transports en commun actuels sont inadaptés à une disparation pure et simple de la voiture...

Steph 22/02/2007 11:41

Voilà un avis sensé ! il est clair qu'habiter à Paris ou dans les centres des grandes villes est devenu inabordable pour beaucoup.Et dès que l'on habite en banlieue, la voiture est indispensable :- le RER ou le TER sont rapides mais la plupart du temps en retard, annulé, ou en grève. Sans parler du prix prohibitif de la carte orange quand on habite loin plus de 100 euros par mois !!! Quand on est 3 ou 4, à ce prix là, la voiture est vite rentabilisé.De plus, ils sont trop espacés en temps et bien souvent, ça rallonge énormément le temps que l'on met si on a le malheur de rater son train ou s'il a été annulé (fréquent le matin).- les transports en commun coûtent chers surtout sur les longues distances. Quand on voit le prix du TGV hors promotion, la voiture même avec les pèages et l'essence chère revient moins cher. Dernièrement un Paris Nice en voiture m'a coûté moins de 150 euros pour deux alors que le retour en train m'en a coûté plus de 200 euros.La carte Orange sur Paris en zones éloignées à 100 euros ou plus est beaucoup trop chere. La gauche avait promis d'en baisser le prix lors des régionales et ç'a na toujours pas été fait.- en banlieue ou à la campagne, la voiture est vitale pour aller faire ses courses, aller voir le médecin, la sécu ou l'ANPE.Paris se fout de la banlieue et Delanoé et les verts ne raisonnent que pour les bobos du centre de Paris...Ils n'ont probablement jamais habité en banlieue, n'ont jamais pris le RER ou payer une carte orange Zone 4 ou plus.Bref, tant que les verts et les maires de grandes villes n'auront pas réfléchi sur les transports en commun, la voiture sera toujours nécessaire. Il faut absolument améliorer les transports paris/banlieue, les rendre plus fiables, plus rapides et moins chers. Sans cela, il y aura toujours autant de circulation...