la guerre des monospaces

Publié le par blog-auto-infos

La scène se passe la semaine dernière à Montauban (Tarn et Garonne). J'essaie le nouveau C4 Picasso et forcément un représentant de Citroën me fait l'article avec cette phrase: "les gars de Chez Renault ont vu le C4 Picasso et je peux vous dire qu'ils ont été impressionnés". En décryptant le regard de notre fier ami on comprend que le sous-entendu va plus loin. Notre homme a la conviction que les gars de chez Renault en ont pris un coup derrière la tête et se demandent comment ils vont pouvoir faire mieux. Impossible évidemment, se dit-il...

Comment ne pas retenir un sourire... cela fait plus de 8 ans que je suis de près le monde de l'automobile et je n'ai jamais entendu un commercial, un attaché de presse ou un designer féliciter franchement un concurrent. Si un compliment sort de sa bouche c'est que le journaliste a réussi à l'extorquer face à l'évidence. Tout cela pour vous dire ( et  c'est heureux certainement) que ceux qui fabriquent des voitures pour vous sont fiers de ce qu'ils font. L'exemple des monospaces compacts est sans doute le plus parlant.

Cette catégorie a été inventée en 1996 par Renault. Dix  ans de commercialisation et de gros volumes de ventes: par exemple plus d'un million de Scénic II vendus en moins de 3 ans (2003-2006). Citroën a lancé son Xsara Picasso en 1999 et le succès a été au rendez-vous. Le Picasso est le plus sérieux concurrent du Scénic qui reste leader du marché. Depuis, toutes les marques ont investi ce marché très juteux: Ford (C-Max), VW (Touran), Opel (Zafira, Meriva),Mazda (5), Toyota (Avensis Verso),Mercedes (Classe B) etc.

Pas étonnant que les deux français lancent à Paris au prochain Mondial de l'Auto le C4 Picasso et le nouveau Scénic. Sachez que le C4 ne remplace pas la Xsara Picasso qui continuera sa production jusqu'en 2010. C'est une offre supplémentaire et, disons-le, très impressionnante. Au cours de mon essai ( que je vous invite à découvrir sur mon podcast video sur lci.fr) j'ai apprécié les qualités routières, le confort, la luminosité, le haut niveau d'équipements et la modularité exceptionnelle du véhicule. Citroën a réussi un vrai saut technologique pour des tarifs qui vont de 21 à 30 000 Euros.

Pour Renault, c'était déjà fait depuis 2003. C'est la raison pour laquelle ce "nouveau" Scénic ne fait pas très nouveau. Il faut vraiment un oeil exercé pour voir les différences. Mais là encore, soyons honnêtes, il s'agit aussi d'un véhicule bien fait, modulaire, pratique, avec des qualités routières de premier ordre. Les prix s'échelonnent de 18 750 à 30 000 Euros.

Dans les deux cas ces monospaces proposent un habitacle 7 places. Aujourd'hui les familles recomposées bouleversent l'offre automobile. C'est la guerre des monospaces compacts à 7 places...  et peut-être la fin des grands monospaces (C8, 807 ou Espace)...  qu'en pensez-vous ?

 

 

Publié dans blogautoinfos

Commenter cet article

Julien 29/09/2006 19:10

Très franchement, je suis passé avec grand plaisir du Scenic II 120 au Touran 140 , pour ses qualités dynamiques, la taille du coffre et la finition... avec des cm en plus de partout et des vrais innovations, et un tarif compétitif, et plus de lumière, je suis certain que le C4 picasso va faire un carton !!