50 millions de Peugeot !

Publié le par Auto-info : Pascal Boulanger

A ce rythme, Peugeot aura bientôt produit dans son histoire autant qu'il y a de français. Je me suis rendu à Sochaux la semaine dernière et vous avez pu voir le reportage sur LCI, et sur LCI.fr en pocast video. Il y avait une autre raison au déplacement: l'essai de la nouvelle 407. Rien d'extraordinaire...  la voiture a subi une timide toilette pour ses 3 carrosseries: berline, SW et coupé. Les différences sont peu visibles sauf si vous êtes un spécialiste des capots et des projecteurs des Peugeot. Pour résumer, disons que la voiture fait des progrès en termes de qualités routières et d'équipements dans l'habitacle.


Pour le reste, il était plus amusant de célébrer les 50 millions de Peugeot. A cette occasion, le Musée nous a ouvert ses portes et les dirigeants nous ont parmis d'accéder à la réserve... un endroit sombre de l'ancienne usine de production de Sochaux. Et là: l'énorme surprise de découvrir plus de 250 voitures en plus ou moins bon état... 401, 403, 404, 203, en berline ou en cabriolet...  j'ai eu la chance de les essayer...  mais tout près des voitures du Dakar, de la 604 du président Mitterrand ou de la papamobile j'ai découvert aussi de vraies raretés...  des voitures qui n'ont jamais été commercialisées, et qui pourtant ont été conçues. Exemple : un cabriolet et un coupé 505! Un break 104 ou une 104 tricorps.

Peugeot nous a aussi ouvert les portes de son atelier de restauration où se trouve actuellement une 203 cabriolet totalement desossée, prête à la reconstruction. On trouve encore une type 184 de 1928, carrosserie Landaulet. Elle est magnifique avec ses bois et ses broderies. Il n'en reste que 2 exemplaires. Le Musée, d'ailleurs, est toujours à la recherche de modèles. Il s'agit principalement des voitures portant l'appellation de "Type" ( de 3 à 184), c'était le nom des véhicules Peugeot avant de passer aux numéros à 3 chiffres ( et même 4 depuis peu...).

Tout celà pour vous dire que si vous passez dans le pays de Sochaux-Montbéliard, le détour me parait incontournable. Le Musée est magnifique, on peut y manger en famille près des voitures. Il nous montre surtout l'amour et la passion des hommes de Peugeot pour leur passé. La famille Peugeot fêtera dans 2 ans le bicentenaire de son aventure industrielle. Vous savez que tout a commencé avec toutes sortes d'objets qui vont du poivrier à l'arme à feu, en passant par la bicyclette, la moto, le scooter ou la machine à coudre. J'en oublie évidemment. Quant à l'histoire automobile elle a débuté il y a 125 ans. Il a fallu 30 ans pour atteindre le premier million de voitures. Depuis, vous l'avez compris, le rythme a été " un peu " accéléré...

PB 

Commenter cet article

SEDAT 09/07/2008 09:07

Bjr Pascal Boulanger...!
A chaque fois que j'entends parler de la ville de Sochaux,je ne peux m'empêcher de penser à Jacky Boxberger qui était,entre autres, un grand marathonien français(il a gagné deux fois le marathon de paris en 1983 et 1985),plusieurs fois, le "Cross du Figaro" de Paris et finit finaliste lors des jeux Olympiques à Mexico en 1968...!
Vous vous demanderez,peut-être, quel est le rapport entre lui et votre article?
Aucun,sinon,le fait,que Jacky Boxberger est décédé en 2001 lors d'un "rallye photo au Kenya",piétiné par un éléphant,lui qui aura couru toute sa vie sous les couleurs de FC-Sochaux...!(un comble).
Bien à vous,Reynaldo.

Auto-info : Pascal Boulanger 10/07/2008 10:55


Bonjour, merci de vous souvenir de Jacky Boxberger. Je ne l'ai pas connu personnellement, mais j'ai en mémoire un grand champion, un gentleman.