Il n'y aura pas de nouvelle DS !

Publié le par Auto-info : Pascal Boulanger


C'est peut-être triste à dire, et je n'ai pas peur de jouer les rabat-joie mais je dois vous dire que, contrairement à ce qui a pu être lu ou entendu aujourd'hui, il n'y aura pas de nouvelle DS.
Voilà qui m'amène d'ailleurs à une réflexion sur le circuit de l'information et son traitement. Tout part du journal Les Echos et de son titre "Citroën va relancer la DS". Ce n'est qu'un titre. Ensuite dans le texte de mon confrère Denis Fainsilber il n'est question que d'un nouveau label DS et  d'un changement de logo qui sera associé aux futurs modèles Premium de la marque aux chevrons.
Et c'est là que la machine s'emballe...  France Inter, RTL, et même certains de mes confrères de LCI. Ce matin le bandeau défilant nous annonçait la mise en production d'une nouvelle DS! Eh bien c'est faux!
J'ai dû faire preuve de conviction ce matin pour expliquer cette info erronée aux représentants des JT de TF1, LCI, LCI.fr et LCI Radio.


La vraie information est que Citroën va dévoiler jeudi prochain un concept car qui préfigure un futur modèle de la gamme. Ce ne sera pas une DS, mais l'appellation distinctive "DS" figurera sur ce modèle ainsi que sur tous ce qui incarnera désormais le "premium" de la marque française.
DS pour distinctive... Les hommes de Citroën sont partis du constat que les deux lettres DS sont associées depuis longtemps au haut de gamme selon Citroën. Et c'est vrai. Il s'agit donc de capitaliser sur un héritage du passé, mais surement pas de refaire une DS.
Certains vont se dire: dommage! Peut-être... si on songe aux succès de la Mini (1 million et demi d'exemplaires depuis 2001), de la Fiat 500 (250 000 exemplaires depuis l'été 2007) voire même de la Beetle (1 million d'exemplaires depuis 1998)... Mais dites-vous bien que ce sont de petites voitures, souvent associées à notre jeunesse... or je ne connais pas de jeunes ayant possédé une DS... C'était la voiture d'un homme solidement installé dans la vie. Si La Fiat 500 ou même la Mini peuvent être vendues à des prix accessibles, en revanche la DS aura fatalement un tarif d'entrée plus élevé. Conclusion: il est plus risqué de jouer le "néo-rétro" sur une DS.


Finalement,, Citroën aura pu tester toute la journée que les français seraient enthousiastes de voir arriver une nouvelle DS. Cependant, en ces temps difficiles, je ne crois pas qu'ils tenteront l'aventure.

PB

ps: pour mémoire, je rappelle que Citroën a vendu près d'1 million et demi de DS entre 1955 et 1975.


Commenter cet article

SEDAThttp://ann.over-blog.com/ajout-commentaire.php?ref=1477621&ref_article=25280795 05/02/2009 15:06

Ce n'est pas une nouvelle "Déesse",c'est un "Veau"...! mdr
Reynaldo.