Genève (I): on réduit la voilure!

Publié le par Auto-info : Pascal Boulanger

Je commence par une évidence: Genève reste le salon automobile préféré des journalistes automobiles, des exposants et du public. Les explications sont nombreuses. D'abord nous sommes sur terrain "neutre": il n'y a pas en Suisse de grand constructeur national...  aucune chance de voir un Mercedes, un BMW, un Renault, un Peugeot ou un Citroën montrer ses muscles à domicile. La superficie est plus modeste, et comme nous sommes en temps de crise celà tombe bien. L'étalage des modèles et des technologies s'en trouvent limités: pas de stands démesurés, pas de "cathédrales" à étages... les constructeurs nous montrent l'essentiel de leur actualité et celà nous va très bien à nous journalistes.
Le premier constat de Genève est que les grands constructeurs automobiles de la planète réduisent la voilure. Ils sont enfin modestes, reconnaissent qu'ils sont en difficulté et tentent de nous proposer leurs solutions pour demain. Evidemment ce sont des produits: Peugeot 3008 ou 308 CC, Renault Grand Scenic, Clio restylée ou Megane Estate, Citroën DS ou C3 Picasso, VW Polo, Skoda Yeti, Mercedes Classe E, BMW Z4 ou Série 5 GT et j'en passe...  la liste est longue et ne me parait pas essentielle.

L'essentiel ce sont les solutions d'avenir proposées dans le domaine du 100% électrique ou de l'hybride principalement. Chacun a ses propositions et le salon de Genève se révèle très imaginatif, mais je retiens aussi des chiffres intéressants: 2 marques allemandes, BMW et Mercedes dévoilent des berlines haut de gamme qui consomment à peine plus de 5 litres au 100 km et qui rejettent respectivement 136 et 139 grammes de CO2 par km! Celà paraissait impensable il y a quelques années. Elle est peut-être là la révolution: une évolution discrète des moteurs que nous connaissons tous. La recherche & développement les rend plus vertueux.
Au fond, par la force des choses, les constructeurs réduisent la voilure et reviennent à l'essentiel de leur mission moderne: trouver (enfin)les meilleures solutions pour réduire notre gaspillage d'énergie. Il leur reste encore beaucoup de chemin à parcourir: la Prius (avec ses défauts en termes de coûts de fabrication, je sais) affiche désormais un insolent 89 grammes de CO2 par km.La future Opel Ampera pourrait annoncer un exceptionnel 49 grammes! Et j'attends avec impatience de pouvoir tester en fin d'année le nouveau moteur essence MCE-5 à compression variable qui réduit de plus de 30% la consommation de carburant à puissance comparable, et qui ferait reculer les 250 grammes d'un V6 Peugeot à moins de 140 grammes! (vous avez bien lu) 

Pendant la crise la recherche progresse. Il en sortira sans doute quelque chose.

PB
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

mekil 04/03/2009 23:32

Vive le downszing essence...moi j'attends avec impatience surtout l'application des normes Euro VI annulant purement et simplement l'intérêt (faussement économique) des citadines diesels urbaines!
Sinon le nouveau Scenic bof bof non?
Par contre on voit bien avec le Grand Scenic que l'Espace est bien mort..terminé...mais le Grand Picasso prend sa relève on dirait!
Pour la Volt et/ou l'Ampera pour moi c'est La solution à Moyen court terme...vraiment génial..enfin si GM resiste!

Auto-info : Pascal Boulanger 08/03/2009 17:01


C'est vrai qu'Euro VI va changer beaucoup de choses en positif. A Genève, j'ai vu le nouveau moteur essence à compression variable MCE-5. Très intéressant... Les gains de consommation sont
supérieurs à 30% à puissance équivalente. Et les gains de CO2 diminuent considéralement. J'espère avoir l'occasion d'essayer ce moteur en fin d'année. Il intéresse évidemment un grand nombre de
constructeurs. Je pense qu'il apportera une petite révolution, aussi importante que celle du common rail diesel il y a 10 ans...  mais cette fois en faveur de l'essence.
PB


SEDAThttp://ann.over-blog.com/ajout-commentaire.php?ref=1477621&ref_article=25280795 04/03/2009 13:09

Bjr Pascal Boulanger...!


Culturellement et géographiquement,la Suisse se situe au coeur de l'Europe...! Elle entretient des relations politiques et économiques intenses aves ses voisins européens...!
L'économie suisse figure parmi les plus prospères et les plus développées du monde malgré le fait que la Suisse soit très pauvres en matières premières et ne dispose pas d'énergie fossile...! Un comble...!

Selon une étude commandée par le club des Suisses sans voiture (CAS),un ménage suisse sur cinq,soit environ un million d'habitants,ne possède pas de voiture...!
Pour l'essentiel,il s'agit de personnes au bénéfice d'une excellente formation et de bons salaires...! Cette élite urbaine n'utilise pas d'automobile pour des raisons notamment idéologiques...!

L'automobile va-telle disparaître du paysage urbain...? Cette disparition est-elle souhaitable...? Quelle incidence aurait-elle en terme de mobilité...? En Suisse alémanique,presque 20% des ménages n'ont pas de voiture,contre 17% en Suisse romande et 14 % au Tessin...!

PS Curieux,d'autant plus que la Suisse ne fait pas partie de l'Union Européenne mais a choisi unilatéralement de maintenir son franc suisse stable avec l'Euro,belle indépendance...!

Bien à vous,Reynaldo.