Il faut soutenir les soldats Heuliez, Faurecia et Valeo

Publié le par Auto-info : Pascal Boulanger

Dure semaine pour les équipementiers et le petit constructeur qu'est Heuliez. Pour ceux qui ne le savent pas encore, sachez que je propose une émission de radio sur LCI Radio. Elle est intitulée "Chacun sa route". Je vous invite à écouter le numéro en cours, enregistré hier. Il est consacré aux difficultés d'Heuliez, Valéo et Faurecia. Les propos sont intéressants, à commencer par ceux du représentant syndical CFDT d'Heuliez.
Ce petit constructeur implanté dans les Deux-Sèvres est un partenaire fidèle et efficace de plusieurs grandes marques automobiles. Il s'est distingué dans le domaine de la carrosserie et des fameux coupé-cabriolets. Peugeot en a bien profité quand il a lancé sa 206 CC. Aujourd'hui la marque au Lion développe et produit sans passer par Heuliez ses 207 CC et 308 CC. Du coup, Heuliez ne produit plus que l'Opel Tigra...  et encore, jusqu'en juillet prochain....  ensuite, c'est le vide...  il ne restera plus que les projets de véhicules électriques...

Notre syndicaliste y croit. Les salariés d'Heuliez aussi. Et même le gouvernement...  sauf que, sauf que...  le FSI, Fonds Stratégique d'Investissement, sussure du bout des lèvres qu'il mettra 10 millions d'Euros dans le tour de table nécessaire pour sauver Heuliez de la fermeture, à condition qu'existe un vrai projet industriel (çà veut dire qu'il en doute?), à condition que le tour de table réunisse 45 millions d'Euros (çà veut dire qu'ils n'y sont pas? , tiens c'est curieux je croyais que les industriels, la région et le département s'étaient mis d'accord...), à condition que la famille Queveau, propriétaire d'Heuliez abonde (çà mét'onnerait qu'ils ne le fassent pas, ou alors ils ne croient plus en leur entreprise...).... Bref, on a du mal à comprendre ce qui se passe, sauf si quelques données politiques nous échappent (concurrence avec Bolloré? préférence du gouvernement envers le projet Renault électrique?...)

...  sauf que, sauf que...  le véhicule électrique n'est pas encore une réalité quotidienne. Nous en sommes loin, pas seulement en termes de nouvelles voitures, mais aussi en termes d'infrastructures.

Moi, je crois qu'il faut être attentif à tout le monde, et soutenir tout le monde...  donc Heuliez, qui fait partie depuis longtemps du paysage automobile français et qui emploit, tout de même, 1100 salariés!

Pour Valeo, il y a cette détestable affaire Thierry Morin. Il y a un vrai problème de "timing" pour ce parachute doré de 3 millions 200 000 Euros. Il scandalise, mais je rappelle que M. Morin a une histoire de 20 ans avec Valeo et qu'il a sauvé cette entreprise à maintes reprises, notamment quand elle était attaquée par des fonds de pension américains.Est-ce que Valeo existerait encore sans Thierry Morin? 
 Par ailleurs, quand Luc Chatel, secrétaire d'Etat à l'industrie déclare: "quand l'Etat accompagne une entreprise, la contrepartie est qu'il n'y ait pas de rémunération exceptionnelle, pas de bonus, pas de stock option". Soit, mais Valeo n'a pas reçu d'argent de l'Etat. Ce dernier est seulement entré dans le capital de Valeo, via le FSI, par achat d'actions sur le marché pour 19 millions d'Euros. La part du FSI est de 8% dans le capital de Valeo.  Et puis je rappelle aussi que le calcul de l'indemnité de M. Morin avait été fixé et voté lors d'une assemblée générale le...  20 juin 2008. Il est vrai qu'à cette époque on ne parlait pas de crise et de morale dans les affaires...  Je ne prends pas la défense de M. Morin mais je rappelle des faits. Il est facile de crier au feu quand on n'a rien fait pour l'empêcher!

En ce qui concerne Faurecia je serai plus court. Le conflit social a été résolu par une prime de 3000 Euros. Il est heureux que les salariés puissent toucher une juste rémunération pour leur travail si précieux. Faurecia est un équipementier de référence pour de très nombreux et très grands constructeurs automobiles. Sa présence dans l'échiquier est indispensable, tout comme Valeo. Des emplois sont en jeu, mais aussi des brevets, de la recherche & développement, des compétences uniques au monde. Bref, un savoir faire qui sera bien utile quand nous parlerons de la sortie de crise...

PB
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

mekil 20/04/2009 22:11

Des C3 sur parking sans sièges, des Laguna sans vitres...du n'importe quoi..mais ils ont raison de se battre, même si à mon avis c'est trop tard!

Que penser des coups de com de Psa disant rindustrialiser la France en construisant le 3008, 308cc (voitures de niches) alors que les gros volumes vendus sont et seront de plus en plus fait en Europ de l'est. Et encore jusqu'à quand car eux aussi se mettent en grêve... les pauvres boss de Renault et consors!

Pour Morin et Valeo...je le répête ce ne sont pas des entrepreneurs, des patrons, mais des financiers de base qui n'ont aucun sens des réalités de leurs employés, et encore moins de la valeur travail (ou sont les Schweitzer et Calvet).
Les parachutes et cie sont votés le samedi matin avant un bon gueuleton entre copains...et c'est comme cela tout le premier trimestre de chaque année...et vous croyez que la semaine d'après les copains ne léveront pas la main pour dire oui à votre parachute?...de qui se moque t'on?

Auto-info : Pascal Boulanger 21/04/2009 00:11


Objectifs de ventes de 3008: 90 000 quand même. Ce n'est pas rien.
Et je vous rappelle que le nouveau Scénic de Renault est fabriqué à Douai. Le Scénic n'est pas (encore) un véhicule de niche...
PB


SEDAThttp://ann.over-blog.com/ajout-commentaire.php?ref=1477621&ref_article=25280795 28/03/2009 18:42

D'après DSK,si tout se passe bien,la sortie de la crise est prévue pour 2010,il a regardé dans sa boule de cristal...!

Auto-info : Pascal Boulanger 30/03/2009 17:23


Puisse-t'il avoir raison !!!