Sauver mon permis !

Publié le par Auto-info : Pascal Boulanger

Je ne prendrai jamais la défense des automobilistes qui prennent le volant sous l'emprise de l'alcool ou de la drogue, qui téléphonent de manière dangereuse sans dispositif bluetooth, qui violent délibérement les règles du savoir-vivre sur la route en roulant à des vitesses inadaptées, en n'utilisant pas leurs clignotants ou leurs rétroviseurs.

Ceci étant dit, mon métier m'amène à rencontrer jour après jour des automobilistes honnêtes et bons citoyens qui sont sur le point de perdre leur permis. Un problème de société va nous sauter à la figure dans les années à venir: c'est le permis à points. 12 petits points qui s'envolent pour tout le monde sous l'effet de l'automatisation des PV. Les chiffres parlent d'eux-mêmes. Avant les radars automatiques, la France totalisait un million de PV radars par an. Aujourd'hui nous en sommes à 10 millions, et les spécialistes font une projection de 26 millions à l'horizon 2014!

En 2009, plus de 100 000 permis de conduire devraient être annulés. C'est beaucoup et ce sera historique. Mais songez que les observateurs prédisent un chiffre de 500 000 minimum à l'horizon 2012, et même 1 million d'annulations chaque année par la suite! Nous atteindrons vite les limites de ce système qui va arriver à la saturation. Cette course en avant ne peut pas être ralentie puisque le nombre de radars augmente d'année en année, et puisque les conducteurs sanctionnés ne récupèrent qu'un permis probatoire de 6 points. C'est exponentiel...

Et c'est le plus souvent injuste. Depuis des jours je rencontre de nombreuses personnes qui perdent point par point leur droit de conduire à cause de petits excès de vitesse qui n'ont jamais mis la vie d'autres usagers de la route en danger. Ils sont unanimes pour dire qu'il faut des radars, fixes ou mobiles, mais ils aimeraient les voir davantage devant les écoles, et pas dans les descentes de voies express ou d'autoroutes où les radars prennent l'apparence de tiroirs caisses.

Moi aussi évidemment je ne conteste pas les bons résultats de cette politique de radars qui assagit les comportements, mais je dis ATTENTION A L'ARBITRAIRE, à l'automatisation de la sanction pour des gens honnêtes qui n'ont rien à voir avec des criminels. J'ai entendu des témoignages consternants de gardes à vue pour des conducteurs, traités plus mal parfois que des violeurs ou des braqueurs. Un peu de mesure, un peu de respect. Et une pensée pour ceux qui ont besoin de leur permis pour vivre: chauffeurs de taxi, ambulanciers, commerciaux etc...  ces personnes font 80 ou 100 000 km sur la route chaque année. Elles sont plus vulnérables que les autres et n'ont pourtant pas la possiblité de faire des stages de récupération de points plus fréquemment que les autres. On estime que le permis à points fait perdre 30 000 emplois chaque année...  sans compter les nombreux automobilistes qui conduisent sans permis et qui ne le signalent pas à leurs patrons...  Je vous le dis: UN VRAI GRAND PROBLEME DE SOCIETE se profile à l'horizon!

J'en profite pour vous signaler l'existence d'un portail d'information dont j'ai parlé cette semaine sur TF1: http://www.sauvermonpermis.com/

le genre d'initiative qui devrait exploser dans les années qui viennent.

PB

Commenter cet article

SEDAT 16/06/2009 18:09

Regardez,Pascal Boulanger,un jeune qui obtient son permis automobile à six points,on lui dit,c'est bien,alors qu'un ancien conducteur qui en perd six sur son permis à douze points,on lui dit,c'est mal...!

Caroline 12/06/2009 13:32

C'est un article très intéressant. C'est un plaisir à lire. Je vous remercie.

Auto-info : Pascal Boulanger 15/06/2009 10:27


merci beaucoup ! Je crois que le dossier méritera une suite dans ce blog
Amicalement.  PB