Comment bien sortir de la prime à la casse?

Publié le par Auto-info : Pascal Boulanger

Je ne sais pas si Christian Estrosi sera un grand ministre de l'Industrie.Pour l'instant il débute, il découvre les dossiers, mais il sait très bien qu'il ne faut pas reproduire les erreurs des "balladurettes" et des "juppettes". Donc il ne faut pas sortir brutalement de la prime à la casse. Je rappelle brièvement le dispositif: l'Etat donne 1000 Euros à tout acheteur d'un véhicule neuf, rejetant moins de 160 grammes de C02, à condition de mettre à la casse son ancien véhicule âgé de plus de 10 ans...  On sait que les constructeurs français ont complété le dispositif en ajoutant 1000 Euros...  et en ouvrant le système à des véhicules de plus de 8 ans...

L'effet escompté a été obtenu côté constructeurs... depuis le début de l'année plus de 200 000 voitures neuves ont été vendues grâce à la prime à la casse...  200 000 voitures qui n'auraient pas été vendues sinon... et on peut penser qu'à la fin de l'année au moins 360 000 voitures seront concernées... peut-être 400 000...  ce qui veut dire que l'Etat déboursera au minimum 360 millions d'Euros...  peut-être 400 millions...  Une somme énorme!

Le dispositif court jusqu'au 31 décembre 2009. l'Etat pourrait dire "ouf"! mais le gouvernement sait très bien qu'une rupture brutale à cette date provoquerait un trou d'air insupportable pour notre industrie automobile française. Donc l'idée commence à naître d'imaginer un dispositif de sortie de crise... le nouveau ministre Christian Estrosi parle d'un arrêt progressif et je ne vois pas autre chose qu'une diminution progressive de la prime à compter du 1er janvier 2010. Pour l'instant, nous n'avons aucune information sur le montant: 600, 500 ou 400?  Impossible de le savoir. Ce qui est certain c'est que la prime ne descendra pas en-dessous de 300 Euros. Je rappelle que l'aide de 300 Euros avait été votée avant et qu'elle sera maintenue jusqu'en 2012. 300 Euros c'est peu, mais cela restera.

Et puis on peut imaginer une autre piste...  celle qui consiste à limiter la prime à des voitures plus anciennes...  plus de 12 ans par exemple. La mesure aurait le mérite de s'attaquer à un vrai problème de fond: rajeunir le parc automobile français en excluant des véhicules franchement trop polluants.

On attend avec intérêt l'arbitrage du gouvernement, mais je pense que, pour une fois, il serait bien aussi que tous les pays européens qui ont adopté la prime à la casse en sortent en même temps. Histoire d'harmoniser les réponses sans traumatiser le marché automobile européen.

PB

Commenter cet article