Parfum de rentrée

Publié le par Auto-info : Pascal Boulanger

On retrouve progressivement ses marques... la rentrée se profile à l'horizon. Tout le monde n'est pas encore au bureau mais il faut bien se remettre au travail. Et me voici donc à explorer avec vous ce que seront les prochains mois dans le monde de l'automobile. D'abord il y a les nouvelles de l'été. Sans surprise, Renault et PSA Peugeot Citroën ont publié de mauvais résultats. Le 1er semestre n'a pas été bon: ventes et production en baisse. La crise est passée par là. Elle a au moins eu le mérite d'assainir les stocks.

Finalement, les ventes ne devraient pas être si mauvaises en Franceen 2009. La prime à la casse jusqu'à la fin de l'année, complétée par le bonus écologique devraient continuer à soutenir le marché. Il n'y aura peut-être pas 2 millions d'immatriculations neuves, mais nous n'en serons pas loin. En revanche, il faut être plus inquiet sur l'état du marché de l'occasion récente qui s'est effondré mécaniquement.

Du côté des constructeurs, pas beaucoup de remue-ménages au milieu de l'été. L'alliance Fiat-Chrysler se met en place. Personnllement j'ai encore du mal à croire en sa pertinence et sa pérennité. Quant à General Motors, le géant américain se débarasse de ses échecs criants: ainsi SAAB sera vendu à un autre suédois, le très élitiste Koenigsegg qui a livré l'an dernier...  18 voitures très haut de gamme! Et pour quoi faire? Nul ne le sait pour l'instant. Là encore nous verrons bien. La question est de savoir s'il n'est pas trop tard pour réveiller Saab, une marque qui se distinguait autrefois par sa production originale, écologique et confortable.

Et c'est dans ce contexte que le salon de Francfort arrive à partir du 15 septembre. Sachez d'abord que je vous réserverai un scoop ce jour-là: un concept-car qui devrait faire du bruit! Ne manquez pas le 20 h de TF1 ce soir-là. Les constructeurs français seronyt prolifiques en Allemagne. Ils ont compris désormais qu'à partir d'une même plate-forme il est indispensable de décliner un plus grand nombre de modèles. Les gros volumes sur un seul modèle, c'est terminé. Il faut aujourd'hui développer des carrosseries différentes afin de satisfaire le goût très changeant des clients.

Chez Peugeot vous aurez le monospace 5008 et le très attendu coupé RCZ qui fera un tabac en termes d'images pour la marque au lion. J'avais essayé le prototype pour Auto Info, nous avons tous hâte de voir sur les routes le modèle de série. Et puis il y aura une 207 plus économique ainsi que la future 408 annoncée pour 2010.

Chez Renault, avalanche de nouveautés avec la Megane RS, la TwingUp qui sera un coupé cabriolet sur base de Twingo. On nous parle aussi de Fluence et encore de deux berlines classiques fabriquées en Corée sur la base des SM3 et SM5. C'est le retour de la Safrane? Adieu la vel satis? Et puis je n'oublie pas la Dacia Sandero Stepway, le premier 4X4 low cost de l'histoire.

Mais c'est encore Citroën qui sera le plus prolifique. La nouvelle C3 fera son apparition à la fin de l'année. Elle bouclera le cycle de renouvellement initié par Jean-Pierre Ploué et ses équipes. A partir de l'an prochain la gamme sera complétée par les DS3, puis DS4 et DS5, sans oublier une nouvelle C4 qui s'annonce plus dynamique.Et encore je ne nous ai pas tout dit... mais il faudra encore attendre un peu car j'ai promis de respecter le secret défense...

A la rentrée, j'aurai aussi le plaisir de vous faire découvrir la nouvelle Audi A5 sportback, la Porsche Panamera... ces deux voitures confirment que les "coupés 4 portes" sont à la mode. Et puis il y aura le BMW X1, la nouvelle Jaguar XJ, le Nissan Cube et le 370 Z roadster...  nous ne les verrons pas à Francfort. La marque japonaise, pour des raisons financières, a décidé de renoncer à un stand en Allemagne, c'est historique. Il y aura aussi une nouvelle Kia Cee'd et d'autres choses encore chez Mercedes, Fiat, Volvo, etc...

En résumé, la crise n'est pas véritablement un frein à la créativité automobile. Evidemment elle agit sur les stocks et les volumes de production, mais les constructeurs continueront de nous étonner avec de nouveaux objets, avec de nouvelles motorisations, et nous les attendons de plus en plus sur le terrain des véhicules hybrides ou électriques.

PB

Commenter cet article