Ambiance après Genève

Publié le par Auto-info : Pascal Boulanger

2471_2.jpg
Le Salon de Genève est encore ouvert jusqu'au 14 mars, mais pour nous, chroniqueurs automobiles, il appartient presque déjà au passé.
Nous avons aimés ce salon car, malgré les difficultés économiques du moment, il a continué à afficher la créativité, le dynamisme qui lui sont propres.
C'est un beau salon, mais il n'écarte pas les questions inévitables qui se posent:

- Les innovations. Avec 60 nouveautés ayant presque toutes une déclinaison hors pétrole ( hybride, électrique etc.) nous avons la certitude maintenant que chaque constructeur travaille activement sur les moteurs à faible consommation d'énergie. Et comme Genève est un salon compact et efficace, nous n'avons pas vu de délires autour de la pile à combustible, solution de l'après-demain. Nous étions certains de voir apparaître l'électrique ou l'hybride sur des petites voitures...  nous savons désormais que l'hybride est une solution incontournable pour les berlines et le haut de gamme. La preuve?  Peugeot 3008 et 5008, Porsche Cayenne Hybride, Infiniti M35 Hybride, Lexus CT200h, etc...

- La créativité et l'audace. Elles sont là. Les français en particulier ont démontré que le produit sauvera toujours les grands constructeurs généralistes: RCZ Peugeot, Citroën DS3, Renault Wind et Megane CC. On a vu de belles autos à Genève, de beaux concept cars...  L'avenir est rassurant...  surtout pour les designers car les futures motorisations électriques vont permettre de nouvelles architectures de véhicules.

-Le Marché. Là c'est plus délicat. Quand nous sommes arrivés à Genève les chiffres du mois de février venaient de tomber. Encore une fois ils étaient bons, surtout pour les 3 français. Mais, mais, mais...  en détaillant, nous nous sommes aperçus que pour la première fois depuis un an les ventes aux particuliers déclinent, tandis que la part des loueurs augmentent. La réalité est que les grands constructeurs étaient inquiets en Suisse. Ils sont nombreux à penser que la marché déclinera plus vite que prévu en 2010...  pas en automne, mais peut-être juste avant l'été. L'effet prime à la casse s'estompe réellement. Ce sont les ventes aux loueurs qui sauveront la mise cette année...  et dans une certaine mesure les flottes...  en effet, les entreprises ont souvent reporté leur renouvellement de véhicules ( de 3 à 4 ans)...  cette fois il faudra bien opérer le changement, avec des nouveautés plus économes en carburant et en CO2...  donc en écotaxe et en TVS.

- Le luxe. Genève est une magnifique vitrine. Aston Martin, Rolls Royce, Ferrari, Porsche affichaient un sourire mesuré en Suisse. La conjoncture n'est pas facile c'est vrai, mais globalement les grands du luxe se portent toujours bien. Leurs clients sont de plus exigeants, pointilleux dans leur choix...  mais ils payent ! Il y a encore un beau marché pour l'automobile de luxe, et même pour le premium...  donc de beaux jours pour Audi, BMW ou Mercedes...  il faudrait que les français s'y mettent enfin.... J'ai l'impression que Citroën en a envie...  affaire à suivre.
8004.jpg

PS: si vous vous demandez pourquoi j'ai mis les photos des hôtesses Citroën dans cet article... c'est très simple... c'est parce que j'ai trouvé que c'était les plus jolies!

PB

Commenter cet article