BMW Série 3: plus belle peut-être... meilleure sûrement!

Publié le par Auto-info : Pascal Boulanger

Bien qu’elle incarne le classicisme d’une berline, la série 3 est parvenue à conquérir le titre de « plus belle voiture de l’année ». Son design évolue, tout en se pliant à un cahier des charges intransigeant. Depuis cette annonce fin janvier, lorsque je rencontre des amateurs (de BMW  ou non), j'ai souvent des remarques étonnées. Nombreux sont ceux qui ne la trouvent pas "plus belle voiture de l'année". Personnellement, j'ai du mal à la trouver "belle", mais elle reste très séduisante tant elle évolue vers l'élégance.  2559873.jpg

La BMW série 3 est au cœur de la réussite du constructeur bavarois. Une pièce essentielle. Depuis 1975, plus de 12 millions et demi d’exemplaires ont été vendus. Et cette 6ème génération n’échappe pas à la règle : elle est produite dans l’usine historique de Munich, tout près du siège de la marque à l’hélice.

Quand on la regarde, la série 3 ressemble de plus en plus à une petite série 5, qui elle-même est une petite série 7. Cela s’appelle de la cohérence…  La remarque s’applique aussi au design intérieur. BMW  propose 3 niveaux de finition : Modern, Sport et Luxury…  mais quelle que soit la version choisie la planche de bord respecte les mêmes codes : compteurs sobres sur fond noir, complétés par un affichage tête haute dans le pare-brise ( en option)…  Au centre un grand écran couleur orienté vers le conducteur…  Il ne se replie pas (c’est un regret), en revanche il fournit toutes les informations de confort (Multimédia, téléphonie Bluetooth, navigation GPS, système connected drive et modes de suspension)…2541784.jpg  Le menu se commande à partir du joystick de la console centrale situé à droite du fameux levier de vitesses caractéristique de la marque. Un levier très ergonomique qui commande une boîte automatique à… 8 rapports ! Oui, vous avez bien entendu ! C’est grâce à cette boîte que BMW obtient des indices de consommation impressionnants : seulement 4 litres 1 au 100 km, et 109 grammes de CO2, sur le moteur diesel 320d qui développe pourtant 163 chevaux ! La voiture assure une autonomie de 1400 km ! Les économies sont réalisées également avec la récupération d’énergie au freinage, le start-stop, la climatisation débrayable, les matériaux allégés, et toutes sortes d’astuces liées à l’aérodynamique. Il existe aussi un bloc diesel de 184 chevaux, et 2 blocs essence de 245 et 306 chevaux…  à des tarifs compris entre 35 600 et 53 000 Euros… Mais la série 3 de base, 316 d, sera vendue à partir de 30 500 Euros.

Elle n’aura pas toutes les nouvelles technologies disponibles. La série 3 inaugure un système  de projecteurs directionnels qui s’adaptent  aux autres véhicules et ne les éblouit jamais. Une caméra de recul qui aide au stationnement… et un indicateur de vitesse qui informe en permanence sur les interdictions de dépassement, et sur les bonnes vitesses, y compris par temps pluvieux. Bref, beaucoup de technologies avancées dans une berline qui a tous les atouts pour jouer un rôle de leader sur son segment. Et c'est à voir bien sûr sur LCI.  PB

Commenter cet article