Cassandre, tu t'es encore trompée

Publié le par Auto-info : Pascal Boulanger

C'est ainsi depuis toujours...  depuis qu'Apollon l'a décidé Cassandre se trompe toujours dans ses prédictions. Mais Cassandre a fait plein de petits! Qui nous annoncent régulièrement des catastrophes du haut de leur expertise.

 

Je prends par exemple les chiffres de la sécurité routière. Ils sont encore provisoires, ce qui est normal à cette époque de l'année. Le ministère de l'intérieur annonce toutefois que 3 970 personnes ont été tuées sur les routes en 2011. A comparer aux 3 994 tués de 2010.

 

Dans les deux cas, ce sont beaucoup de trop de victimes, mais il me semble utile de rappeler les cris et les indignations de Madame Chantal Perrichon, porte-parole semble t'il à vie de la Ligue contre la Violence Routière. Il y a un peu plus d'un an cette experte prédisait une hausse spectaculaire des morts sur les routes, après le vote des députés qui avaient diminuer la durée de récupération des points de permis de conduire. Je me souviens qu'elle dénonçait un sale coup des élus, un appel à l'assassinat sur les routes. Elle vitupérait contre l'irresponsabilité des élus qui ont, entre-temps, produit un excellent travail d'analyse de la sécurité routière au sein d'une commission parlementaire ( à consulter sur le site de l'Assemblée Nationale).

 

Eh bien, une fois de plus, et heureusement,  Cassandre s'est trompée! Non seulement, le nombre des tués sur les routes n'a pas augmenté, mais il a légèrement baissé. oh très peu: 22 tués en moins, mais c'est déjà çà. Il faut également souligner que le nombre de blessés a diminué, tout comme celui des accidents corporels.

 

Quelle conclusion peut-on en tirer?  Sans aucun doute que les français sont de plus en plus responsables  au volant. Ils maîtrisent davantage leurs véhicules, partagent un peu mieux la route. La vitesse n'est plus la première cause de mortalité. Hélas, l'alcool et la somnolence semblent être les facteurs les plus déterminants aujourd'hui.

 

Pourtant, nous ne parvenons pas à atteindre le seuil des 3000 morts réclamé par le Président de la République. Je pense que pour y parvenir, il faut engager au plus vite un vaste plan d'éducation et de formation routières qui n'existe toujours pas en France. J'ai déjà eu l'occasion d'en parler dans ce blog, et je crois qu'il y aura encore d'autres occasions. PB

 

 

Commenter cet article