La Chine, l'automobile... et nous

Publié le par Auto-info : Pascal Boulanger

IMG00175-20120422-0954.jpgJe prends enfin le temps de vous faire partager mes impressions sur la Chine et son marché automobile. J'ai tout d'abord eu la confirmation de l'importance du Salon Automobile de Pékin. "The place to be"! C'est là qu'il faut être aussi désormais si on veut sérieusement suivre l'évolution du monde de l'automobile, en alternance avec le salon de Shanghaï les années impaires.

Je pense que chaque constructeur de la planète a l'obligation de présenter une nouveauté, un concept-car, une nouvelle technologie en Chine, sous peine de passer pour "une bille". Dans les rues de Pékin, j'ai pu mesurer l'incroyable cote d'amour des constructeurs allemands du premium. Les chinois aiment AUDI, Mercedes, BMW. Audi a eu l'intelligence de proposer systématiquement des versions "L": A6L, A8L, A4L... C'est très habile lorsqu'on sait que les chinois aprrécient les voitures longues pour la famille.

Et la famille en Chine est généralement composée de 5 personnes: les grands parents, les parents et l'enfant unique. Cette politique de l'enfant unique pourrait être remise en cause en 2014, mais en attendant la voiture est un choix collectif qui nécessite beaucoup de rangements et beaucoup de confort. Son financement n'est absolument pas comparable à celui que nous connaissons en France ou en Europe. En France 7 voitures sur 10 sont achetées à crédit. En Chine 1 voiture sur 10 seulement! Celà change tout. La principale banque en Chine c'est la famille. Le prêt familial avec intérêt est inscrit dans la tradition de chaque famille chinoise. Je m'étonne encore de voir que ce pays est une économie communiste, donc dirigée, alors que les chinois aiment beaucoup l'argent. Ils ne pensent qu'à celà. Quand un chinois se présente à vous, il demande comment vous vous appelez bien sûr, ensuite il parle argent et n'hésite pas à vous demander combien vous gagnez! En Chine, les enfants n'ont pratiquement pas de jouets dans leurs chambres. Au moment du Nouvel An leurs aînés leur donne ... de l'argent. C'est quand même étonnant, au pays qui fabrique sans doute le plus de jouets pour le reste du monde!...

 

Pour illustrer cette économie dirigée sachez qu'à Pékin en 2010 les ventes de voitures neuves étaient plafonnées à 840 000 pour une ville de 20 millions d'habitants. Le système est régulé par une loterie sur les plaques d'immatriculation (alors qu'à Shanghai les plaques sont vendues aux enchères). En raison des difficultés de circulation (trafic, pollution, stationnement), le gouvernement a décidé du jour au lendemain de limiter les ventes à 220 000 au 1er janvier 2011! Impensable en France, maispossible dans une économie telle que la Chine!

 

Dans un garage, les chinois sont extrêmement pointilleux au moment de l'achat ou de la réparation du véhicule. J'ai découvert qu'ils sont capables de passer des heures à vérifier les cotes, les jeux et affleurements du véhicule qu'ils achètent. Il faut que tout soit parfait, équilibré, harmonieux, sur une voiture étrangère, française ou allemande. C'est sur la qualité de fabrication que les français font encore la différence avec les constructeus chinois qui sont encore nombreux mais pas assez sûrs. On compte encore 200 constructeurs chinois, mais ce chiffre devrait diminuer car les grands groupes chinois vont devoir se concentrer en réaison de cette course à la qualité. En Europe, nous devrions bientôt faire connaissance avec Geely, Chery, B.Y.D., Great Wall ou encore Brilliance. Les géants automobiles chinois sont également DONGFENG et CHANGAN, c'est-à-dire des groupes qui ont fait alliance avec PSA Peugeot Citroën ou encore avec Renault -Nissan . Avec les marques allemandes également, sur le mode de la Joint Venture, un modèle qui pourrait disparaître au profit d'un autre montage juridique, encore plus favorable aux chinois.

 

Bref, tous ces éléments nous invitent à se montrer extrêmement attentifs à ce qui se passe en Chine. Il nous faut désormais produire des automobiles sur le territoire chinois, développer des réseaux de distribution afin de partir à la recherche de nouveaux clients avides de consommation, avides de nouveautés. PSA va fabriquer ses DS dans le sud du pays, à Shenzen, et développer un réseau de 200 concessions, capables de vendre 200 000 DS par an. Volkswagen va ouvrir une 14ème usine en Chine, tandis que l'équipementier français Valeo va ouvrir sa 22ème usine là-bas!. Il y a donc maintenant des projets très concrets qui m'amène à dire que pour un jeune français aujourd'hui il y a des opportunités à saisir à condition de vouloir s'expatrier en Chine sur des métiers à valeur ajoutée technologique où les chinois attendent notre savoir-faire. PB

Commenter cet article

webdealauto 30/01/2015 11:19

C'est donc un immense marché, encore peu exploité, mais très consommateur apparemment, qui s'ouvre désormais pour nous.

location nice 03/05/2012 14:52

J'ai lu cet article, c'est très passionnant, vous avez raison de l'avoir partagé