La formation au service de l'emploi

Publié le par Auto-info : Pascal Boulanger

C'est un sujet que j'aborderai demain dans le journal de 13 h de TF1. Laurent Wauquiez, le Secrétaire d'Etat chargé de l'emploi a signé aujourd'hui un plan "compétences-emplois" avec les organisations professionnelles de la branche de l'automobile. Il se trouve que 9000 emplois ont déjà été supprimées en 2009 dans le secteur de la distribution et des services de l'automobile. La profession craint une nouvelle hémorragie: environ 10 000 suppressionsd'emplois dans les 3 ans qui viennent!
C'est beaucoup. Le plan va consister à injecter 22 millions d'Euros durant les 3 prochaines années afin de préserver cesemplois. L'idée consiste à mettre en formation les salariés de la filière, aussi bien dans les domaines de la mécanique, de la carrosserie, de la gestion, de la vente, etc... Les salariés prioritaires seront les plus fragiles: bas niveaux de qualifications et seniors par exemple. Ils seront payés par ce fonds et non par leur entreprise qui choisira de les envoyer en formation pendant les périodes de faible activité. L'argent provient pour moitié du gouvernement, et pour l'autre moitié de l'ANFA, le fonds d'assurance formation de la branche.
Donc, une fois de plus, j'entends déjà les critiques qui diront que des emplois seront sauvés avec l'argent du contribuable. Mais pour quelle suite? On peut se poser la question car l'accord prévoit que l'entreprise aura l'obligation de maintenir l'emploi des salariés concernés durant les 6 mois qui suivent la formation. Ensuite?... tout est possible.
Mais je ne suis pas critique car l'initiative a du mérite. La formation est une nécessité constante à tous les âges de la vie professionnelle. J'espère simplement que ce plan permettra réellement de limiter la casse, notamment pour l'emploi des jeunes et des seniors. Il faut jouer le jeu. PB 

Commenter cet article