Président Sarkozy, vous avez tout faux!

Publié le par Auto-info : Pascal Boulanger

Cette fois le Président a parlé. En pleine affaire Strauss-Kahn, et sans doute afin d'éviter d'en parler, il a trouvé le temps de commenter les mesures prises la semaine dernière dans le domaine de la sécurité routière.Il soutient son ministre de l'Intérieur, ce qui n'est pas une surprise et parait normal. Et donc il soutient les mesures annoncées.

 

Sauf qu'il développe des arguments totalement hors sujet par rapport à ces mesures. Tout d'abord, le Président Sarkozy nous dit qu'il ne laissera pas grimper le nombre de morts sur les routes... Eh bien nous non plus cher Président! Ni la Ligue contre la Violence Routière, ni 40 millions d'automobilistes, ni Victimes et Citoyens ( et j'en passe) ne sont d'accord pour voir le nombre de morts sur les routes augmenter! Et voilà qu'ensuite Nicolas Sarkozy sort l'argument du coeur. Il raconte devant son public qu'il trouve insupportable cette scène où, un dimanche matin, un policier ou un gendarme vient annoncer à des parents la mort d'un fils ou d'une fille.

 

C'est vrai qu'elle est insupportable cette scène, je l'ai vécu personnellement auprès d'une famille très proche. Elle se reproduit hélas chaque week-end en France...  et ce n'est sûrement pas parce que les jeunes qui meurent sur les routes ont un avertisseur de radars dans leur voiture. Les jeunes N'ONT PAS D'AVERTISSEURS DE RADARS DANS LEUR VOITURE! Ils n'en ont ni les moyens, ni besoin. En revanche, dans leur apprentissage de la conduite, ils ont besoin de panneaux de signalisation. Et même d'un maximum de panneaux! Et donc les panneaux avertisseurs de radars automatiques sont une aide pour eux. Ils constituent un rappel utile.

 

Je suis consterné par ces mesures parce qu'elles constituent un défi au bon sens. Vous rendez vous compte que même la Ligue contre la Violence Routière n'avait pas demandé la suppression de ces panneaux!!!

 

Il suffisait pourtant, cher Président, de jeter un coup d'oeil sur les statistiques pour constater que c'est encore et surtout l'alcool qui a tué ces derniers mois... L'alcool et les stupéfiants sans doute (c'est mon intime conviction, même si les contrôles ne sont pas faits comme il se doit). Il faut des gendarmes et de la présence policière sur les routes! Il faut que cette surveillance soit présente à la sortie des discothèques ou des en endroits bien connus où les conducteurs sortent alcoolisés ou drogués...  et non là où on prend des conducteurs en dépassement de 5 ou 10 km/h, dans des situations d'absence totale de danger.

 

En résumé, le diagnostic du gouvernement est à côté de la plaque. Les mesures annoncées la semaine dernière ne répondent pas à la problématique. Le Président a eu cette autre phrase: " je comprend l'agacement"... Sauf que l'agacement ne porte pas sur ce qu'il croit. Les automobilistes français sont agacés de subir des mesures qui ne sont pas les bonnes...  agacés de constater que les nouvelles mesures auront comme principal effet de remplir les caisses de l'Etat. PB

Commenter cet article