Réflexions sur la voiture de l'année.

Publié le par Auto-info : Pascal Boulanger

On entend et on lit souvent beaucoup de choses pas toujours fondées sur la voiture de l'année. Je rappelle d'abord que c'est la VW Polo 5 qui a été élue "voiture européenne de l'année 2010". Sur le fond, je trouve que ce résultat est justifié tant la nouvelle Polo me parait exemplaire sur les chapitres essentiels du comportement routier, de la qualité de finition et de fabrication, ou encore de l'habitabilité et du rangement.

Pour autant, je retiens que la Polo s'est imposée de justesse devant la Toyota IQ. Et c'est là qu'un débat s'est fait jour. Certains reprochent au jury d'avoir préféré le classicisme de la Polo à l'audace de la IQ. Toute la question est alors de savoir si le jury international de la voiture de l'année a pour vocation de récompenser les valeurs sûres, bien installées, ou s'il doit encourager l'innovation, la créativité. Vaste débat...
 
Et puis j'ai entendu cette autre polémique sur la nationalité de la voiture gagnante. Une allemande.... Des confrères qui n'appartiennent pas au jury écrivent ou disent ici et là que les 58 membres du jury de "The car of The Year" sont particulièrement bichonnés, très soignés ( si vous voyez ce que je veux dire...) et surtout que leur vote serait systématiquement nationaliste. Les plus visés sont précisément les allemands qui ne cachent pas voter toujours pour les voitures de leur pays. Soit...  c'est leur droit...  l'essentiel est que leur vote soit transparent et argumenté, et c'est le cas. Au passage, on peut aussi souligner honnêtement que la qualité allemande reste une référence en automobile.

Bien...  Une fois que tout celà est dit, on devrait alors constater que depuis 1964 les voitures allemandes ont souvent gagné. Eh bien pas spécialement. Les allemands ont gagné 8 fois, c'est-à-dire moins que les français et les italiens qui ont raglé la mise 12 fois! Notons quand même que Ford, marque américaine, a été récompensée 5 fois... mais Ford en Europe est basée...  en Allemagne...  Quant à la Grande Bretagne elle n'a remporté le trophée que 4 fois...  une fois de plus que le Japon seulement...
En somme, on ne peut pas vraiment percevoir de votes trop nationalistes sur un jury composé de 22 pays. Et la France avec ses 6 jurés n'est pas lésée. Elle a reçu 3 fois le trophée au cours de la dernière décennnie: 307 en 2002, Megane en 2003, Clio 3 en 2006. A ce propos, connaissez-vous le nom de nos 6 jurés français? Allez je vous les donne: Christophe Bonnaud de LignesAuto, Jacques Chevalier du Figaro, Jean-Jacques Cornaert du Moniteur de l'automobile, Philippe Gégout de Outsider Agency, Francis Monsenergue de l'Automobile Magazine et Alain-Gabriel Verdevoy de La Tribune. C'est toujours bon à savoir...
6 jurés, c'est le maximum que peut avoir un pays. La France partage ce privilège avec l'Allemagne, la Grande-Bretagne, l'Italie et l'Espagne. Très clairement, le critère de la taille du marché a été retenu... mais il fait débat selon moi. En effet la France, l'Allemagne et l'Italie sont à la fois de gros marchés européens et des pays qui abritent de gros producteurs d'automobiles de taille mondiale. La Grande Bretagne et l'Espagne remplissent un peu moins ces critères. Leurs marques nationales sont dans le giron de groupes étrangers. Et dans ce cas, je ne vois pas pourquoi la Roumanie (malgré dacia) n'a qu'un seul juré, la Russie et le Portugal 2 jurés, alors que les Pays Bas en ont 3! La république tchèque et la Grèce n'en ont qu'un également. Je pense qu'il existe aujourd'hui quelques injustices compte tenu de la réalité du paysage industriel automobile européen.
A mon avis il faudrait revoir cette répartition, et sans doute élargir le vote au-delà de ces initiés.... en sachant que le titre de voiture de l'année vaut à peu près 5% de ventes supplémentaires pour le modèle élu. En ces temps difficiles, c'est déjà pas mal.
PB  
 
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Annonces 07/02/2010 15:50


Moi je suis d'accord avec ce choix je la trouve vraiment de tres bonne quelité est surtout pour son prix


Auto-info : Pascal Boulanger 09/02/2010 18:18


Et je ne vous contredis pas! Je roule actuellement en Polo TDI 90 DSG7: que du bonheur ! PB