Un cabriolet BMW pour nous éblouir

Publié le par Auto-info : Pascal Boulanger

  P90066856.jpg

 

BMW avait dévoilé son coupé Série 6 au Mondial de Paris. Il était logique que le cabriolet fasse son apparition dans la foulée.  Pour faire quatre vraies places, le constructeur n’a pas lésiné sur la longueur du véhicule : 4 m 89…  on est à l’aise…  Par rapport à la génération précédente, la largeur est plus importante également : 1 m 89… Enfin la voiture est légèrement plus basse, ce qui lui procure un très bon aérodynamisme.

Les lignes ont été musclées…  C’est très visible sur le capot moteur avec ses nervures discrètes…  sur les flancs également…  De profil on distingue nettement un nez de requin et des nervures qui accentuent le dynamisme. Enfin BMW a mis l’accent sur la calandre, les larges prises d’air et les doubles optiques…  Les feux de brouillard sont dotés de LEDS.

Ensuite, il y a bien sûr le raffinement de l’habitacle… Le poste de conduite reste orienté vers le conducteur (c’est une tradition BMW)…  P90066968.jpgA l’avant on est comme dans un cockpit…  très enveloppant…  la console centrale propose quelques rangements utiles et toute l’ergonomie nécessaire pour l’accès à la boite automatique à 8 rapports ! (vous avez bien entendu)…  Voilà de larges amplitudes de couple, et améliore la consommation d’un véhicule qui pèse 1 tonne 9.

L’écran central est gigantesque : plus de 10 pouces…  C’est évidement très agréable pour lire les indications  du GPS, mais aussi  celles relatives au système audio, aux modes de suspension du cabriolet…  totu ce que l’on connait déjà chez BMW à partir du système I-Drive.

Sur une voiture de ce standing, le client sera sensible à la qualité des finitions en cuir avec surpiqûres…  sans oublier les éléments en aluminium ou en bois…  Sur certains modèles les commodos sont en céramique noire…  suprême nouveau raffinement !

La capote s’ouvre et se referme en 20 secondes…  on peut l’actionner à faible allure, mais je ne le recommande jamais. Capotée, la silhouette de cette voiture reste élégante. Et son coffre est suffisant : 350 dm3…  300 seulement en position décapotée.

L’un des chapitres les plus importants est bien sûr le moteur. Et là nous avons deux propositions impressionnantes : un 6 cylindres en ligne de 320 chevaux et un 8 cylindres de 407 chevaux…  Le premier moteur réussit l’exploit de consommer moins de 8 litres au 100 km, et de rejeter moins de 185 grammes de CO2 par km…  Ce sont des chiffres vraiment étonnants sur des voitures aussi sportives, aussi équipées, et aussi lourdes.  BMW complète l’agrément       avec un stop and start, la récupération d’énergie au freinage, une direction assistée électrique douce et très précise…  Un comportement routier sans faille, notamment grâce au 4 roues directrices…  A moins de 60 km/h les roues arrière braquent dans le sens opposé des roues avant…  A plus de 80 km/h, toutes les roues braquent dans le même sens. La voiture est collée à la route… stable et confortable…  elle procure de bonnes sensations : plaisir de conduite et sécurité en même temps.

Il faut terminer bien sûr par le tarif de cette voiture de rêve. Il est forcément élevé…  réservé à une clientèle exclusive et exigeante…  Entre 88 000 et 112 000 Euros. Ceux qui peuvent s’offrir ce luxe ont bien de la chance ! PB

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

renaultoccasion.fr 04/05/2011 11:45


Cette voiture est super! Je la conseille à tout le monde, a condition que le portefeuille soit d'accord...


mandataire auto 30/04/2011 15:42


La voiture éblouissante tout comme son prix mais ceux qui peuvent s'en offrir, ont de la chance!