Une FIAT... américaine!

Publié le par Auto-info : Pascal Boulanger

1856689.jpgL'essai s'est déroulé dans l'Aveyron, mais c'est bien une voiture italo-américaine que nous avons testé..  fruit de la nouvelle alliance entre le groupe Fiat et le groupe Chrysler-Dodge-Jeep. C'est vrai qu'il faut désormais s'y habituer: Dodge et Chrysler ont disparu du paysage automobile français. Lancia a absorbé FIAT et Dodge est dans le portefeuille de FIAT. Ainsi le Dodge Journey s'appelle dorénavant: Fiat Freemont. C'est un monospace surélevé, ce qui le range aussi dans le catégorie des "cross over"...  Il a 7 places et peut être utilsié en 4X2 ou en 4X4.  

 

En achetant Chrysler, Dodge et Jeep, Sergio Marchionne, le grand patron de la FIAT, a fixé un objectif très ambitieux : vendre 6 millions de voitures à l’horizon 2014 ! Il est bien difficile de savoir s’il y parviendra…  En tout  cas, il faudra en vendre des FIAT Freemont ! Ce qui n’est pas évident, car son prédécesseur le Dodge Journey n’a pas été un succès commercial. Pourtant, la nouvelle génération, fabriquée au Mexique, ne change pas beaucoup en style. On retrouve le même parti pris : une carrosserie massive et carrée, une calandre américaine surmontée du sigle FIAT… C’est presque la seule différence. Même la taille est strictement identique : 4 m 89. Une longueur qui confirme la vocation familiale du véhicule.

En fait, les vrais changements sont à l’intérieur. Et ils sont importants. fiat-freemont-2011-05-10480821wlzle_1879.jpgPas vraiment visibles au niveau des compteurs qui ne sont pas spécialement visibles… Mais au niveau de la console centrale : OUI ! C’est moins brut…  plus doux… Notre version n’était pas dotée du GPS couleur, mais l’option existe… Nous, nous avions un petit TOM TOM, bien connu du grand public. Quant à la radio de série à écran tactile, elle souffre d’une présentation un peu trop sommaire… La bonne surprise vient de la qualité de présentation de la planche de bord : Des plastiques moussés, solides et apparemment de bonne qualité… Le point fort est que nous retrouvons ces plastiques moussés et d’autres éléments de cuir dans les portières, à l’avant comme à l’arrière… Sans oublier les habillages en aluminium… C’est très valorisant et plutôt réussi. La position du conducteur est bonne, en revanche, je regrette un levier de vitesses mal placé… Il aurait fallu qu’il soit plus avancé. L’ergonomie n’est pas parfaite…

Mais les rangements sont exemplaires. Regardez plutôt cette version équipée de tout ce dont une famille a besoin en vacances. Maillot, casques, rollers, glacières, valises et biberon… Le Freemont pousse les détails à offrir des rehausseurs intégrés dans les sièges. C’est très astucieux en termes de modularité. FIAT propose une trentaine de combinaisons, souvent faciles à mettre en place si on juge la flexibilité des sièges arrière, l’accès aux 2 places du fond qui sont assez confortables. On obtient aisément un plancher plat et un volume de coffre très important. Il passe de 145 à 1461 dm3…  Et il faut insister sur les multiples rangements de la console centrale, sous le siège passager avant ou encore dans le plancher des passagers arrière. fiat-freemont-2011-03-10480819vbpnu_1879.jpgBref, 7 véritables places, disposées en théâtre…  C’est-à-dire que les passagers arrière sont toujours plus hauts que ceux de devant… C’est bien pour la visibilité. 

Le Freemont est lancé avec 2 moteurs diesel 2 litres de 140 et 170 chevaux. C’est assez bien, mais parfois insuffisant sur les routes mouvementées de l’Aveyron, car la voiture pèse 1 tonne 87… C’est très lourd…  et cela se ressent quand il faut relancer le Freemont dans les côtes. En cycle mixte, la consommation moyenne est de 8 litres 3 aux 100 km… La voiture rejette 169 grammes de CO2 par km… ce qui veut dire qu’elle est assujettie au malus écologique, sauf si vous justifiez être une famille avec 3 enfants dans votre déclaration d’impôts.  Et puis, il y aura aussi une version 3 litres 6, V6, 276 chevaux… pas vraiment écologique.

Le bilan est que nous avons un véhicule vraiment sympathique et parfaitement adaptée aux familles grâce à deux points forts : les rangements et l’habitabilité. En revanche le Freemont est moins convaincant sur ses motorisations et son comportement routier un peu flottant. Sa chance est qu’il est distribué désormais dans le réseau FIAT a un prix très compétitif : entre 26 600 et 33 000 Euros. Ce monospace comble un vide qui devrait faire beaucoup de bien à la marque italienne.  Et c'est à voir sur LCI ou à télécharger sur TF1 News http://videos.tf1.fr/infos/auto-info/lci-auto-info-du-15-juillet-2011-6579980.html PB      

 

Commenter cet article