Une Mazda motorisée comme il faut!

Publié le par Auto-info : Pascal Boulanger


C'était pratiquement le seul défaut de la Mazda CX-7: depuis son lancement en 2006, la voiture n'existait qu'avec une motorisation essence. En Europe, et encore plus en France, c'est un réel handicap. L'évolution des normes de CO2 et de consommation est telle que le diesel reste encore la référence la plus efficace pour faire vendre des voitures. C'est le diesel qui, majoritairement, est éligible au bonus écologique.
Donc Mazda se lance enfin dans l'aventure avec le CX-7. Pour autant, ce diesel-là reste assujetti au malus. Mais le problème tient aussi à la taille du véhicule. Nous parlons d'un SUV familial qu je trouve très élégant. Un dessin fin qui dynamise le véhicule. Mazda en a profité pour faire quelques petites retouches sur la calandre, le bas des portes, le bouclier arrière et les jantes alliage.

Cependant, l'innovation majeure est le moteur turbodiesel, 2 litres 2, rampe commune d'injection, 173 chevaux. C'est un moteur excellent doté d'une boite mécanique bien étagée. J'ai juste regretté une 3ème un peu trop creuse à bas régime... Un défaut à revoir. Pour le reste, nous avons un comportement très agréable... dynamique et précis. Et des solutions de rangements intéressantes grâce, notamment, à la modularité très simple du véhicule
Bref, une belle auto à recommander... Malheureusement, je trouve que le tarif est un peu élevé: 37 000 Euros. A méditer si Mazda n'arrive pas à la vendre comme espéré. 
La voiture est à voir dans Auto Info sur LCi dès ce soir avant le JT de 18 h, ou bien encore  http://videos.tf1.fr/infos/auto-info/lci-auto-info-du-20-novembre-2009-5550856.html.

Et je profite de ce numéro pour vous faire découvrir un vélo que j'ai apprécié. C'est un VTT commercialisé par Montague, une marque américaine qui a bâti sa réputation en fabriquant des vélos pour l'armée US. Il s'agit de VTT pliants. Intérêt: les parachutistes par exemple peuvent être déposés avec leurs vélos pliants. Ensuite ils déplient leurs machines afin de poursuivre leur mission au sol. L'opération est assez rapide...  trente secondes environ... si comme moi vous aimez amener votre VTT dans les bois, vous pouvez donc le plier et le ranger dans sa housse. Vous partez ensuite avec votre voiture et vous dépliez la machine dans le bois de votre choix. 
Les prix sont assez élevés c'est vrai: entre 700 et 900 Euros, mais je dois reconnaître que nos parlons de vélos de qualité, doté d'un freinage à disque, de fourche suspendue, et surtout très costaud et plutôt élégant. Finalement, si vous comparez avec d'autres VTT de grandes marques et de qualité, les tarifs se révèlent adaptés, avec l'avantage du pliage !

Bon week-end
PB
 

Commenter cet article

francesca 30/11/2009 10:46


ses nul


Auto-info : Pascal Boulanger 30/11/2009 10:49


et pourquoi?