Voitures électriques: sont-ils devenus fous?

Publié le par Auto-info : Pascal Boulanger

Parfois, il y a vraiment de quoi s'interroger sur le bon sens de nos grandes entreprises. J'en veux pour preuve cette information qui nous a tous déconcertés ce matin à la lecture des Echos. Ce grand journal économique est généralement bien informé, et nous y avosn donc appris que les deux grands constructeurs français, Renault et PSA n'auraient pas fait les mêmes choix technologiques pour leurs futurs systèmes de recharge rapide des voitures électriques!

 

Mais oui vous avez bien lu! Jean-marc Galès, le directeur des marques Peugeot et Citroën déclare être en désaccord avec Renault, alors que PSA a fait un choix identique à l'autre grand géant européen, Volkswagen.

Zoe-ZE.jpg

 

Explications...  Tout d'abord il faut savoir que l'essentiel de la recharge de nos futures voitures électriques se fera à la maison (80%)...  et plutôt en heures creuses, la nuit. Mais il reste environ 20% pour les temps de recharge rapide dans les villes. Les fameuses bornes qui peuvent être sollicitées durant 1/2 heures pour redonner assez d'autonomie pour repartir. Eh bien pour ces bornes, PSA a opté pour le courant continu avec une borne de 43 kilowatts, tandis que Renault pour ses 4 futurs modèles a préféré un courant continu à 22 kilowatts. La marque au losange assortit son système avec un chargeur embarqué à bord de la voiture, pour transformer le courant continu en alternatif lors de recharges. Première conclusion: si ces deux options voient le jour en France, cela signifiera que nos bornes de recharge rapide devront pouvoir accueillir au moins deux systèmes. Ce sera donc plus coûteux et plus complexe en termes d'infrastructures.

 

PEUGEOT-ION.jpg

Et ce n'est pas tout! Figurez-vous que Nissan, partenaire de Renault, a dépensé 4 milliards d'Euros en 4 ans pour sa filière véhicules électriques, et que son choix s'est porté sur un système comparable à Mitsubishi. Tout simplement afin de parvenir à une harmonisation au Japon. Or Mitsubihsi est partenaire de PSA ( Peugeot et Citroën) pour son programme véhicules électriques. Donc Nissan s'est mis d'accord avec Mitsu et PSA qui sont eux-m^^emes d'accord avec Volkswagen... mais pas avec Renault!

05mitsubishi-i-miev small

 

Mais sont -ils devenus fous? De grâce, ne nous faites pas croire MM.  les constructeurs qu'il n'y aura pas un standard européen. Vous vous souvenez de cette histoire de Lucky Luke " Les rivaux de Painful Gulch"? Leur rivalité allait jusqu'à la bêtise. Eh bien nous y voilà avec nos deux champions nationaux, incapables de trouver un accord pourtant simple sur cette voiture électrique tant attendue. çà me met en colère tout çà! C'est nul! Et je croise les doigts pour qu'une voix ferme et raisonnable fasse revenir Renault et PSA à la raison. Si tout celà est vrai bien sûr...   PB   

Commenter cet article

Eddy 27/09/2010 22:23


Croyez vous vraiment que des voitures qui couteront entre 20 et 30.000€ qui n'auront une autonomie que de 80KM avec les essuie glaces et le chauffage auront un réel succès? J'en doute! Au lieu de
faire des automobiles de 120cv atteignant les 100km/h en moins de 8 secondes, les constructeurs feraient mieux de réduire la puissance de moitié et faire de ces véhicules de vraies citadines,
plafonnant à 80 km/h. Nous aurons ainsi des besoins moindre en énergie, des recharges moins fréquentes et un véhicule qui permettra non seulement d'aller confortablement au travail, mais aussi d'en
revenir...


Auto-info : Pascal Boulanger 28/09/2010 06:49



En vous lisant, je m'interroge sur votre connaissance du dossier véhicule électrique. Vous savez très bien que ce qui est rare est cher au début. Et puis les  volumes font baisser les
prix... Ces volumes viendront des commandes des collectivités publiques et des entreprises.


Quant au plafonnement à 80 km/h que vous suggérez, je vous indique qu'il a existé! Il y une douzaine d'années j'ai conduit les voitures électriques du groupe PSA. Des 106 et des SAXO qui
plafonnaient à 90. Eh bien çà n'a pas marché! Je me souviens de mes angoisses au milieu du trafic lorsque je prenais le périphérique parisien ou un morceau d'autoroute. Je me trouvais bien bête
face à des camions immenses, alors que je ne pouvais pas accélérer davantage. Sans compter l'angoisse de la jauge qui se vidait à vitesse grand V! La voiture électrique pour se développer devra
être capable de faire des trajets péri urbains. Et comme elle sera rare au début, elle devra cohabiter avec les moteurs thermiques traditionnels, donc avoir les mêmes capacités de vitesse et de
reprise.


Par ailleurs, je vous invite à considérer la chose suivante: qui dit électrique ne dit pas obligatoirement "voiture tranquillle" sans accélération. L'electrique est justement capable de produire
des accélérations impressionnantes et des performances honorables. Mais je suis d'accord avec vous, il faut d'abord penser à faire des véhicules confortables et adaptés au trafic urbain avec une
autonomie suffisante. Et cette autonomie va aller en s'améliorant. PB



jean2007 26/09/2010 13:36


Je vous fait remarquer qu'à aucun moment vous ne parlez du voltage, or la norme c'est avant tout le voltage, et même la prise (norme physique). Le voltage c'est du 230V mono/380V triphasé
alternatif comme précisé par un intervenant. Ensuite la borne devra avoir une capacité de charge.
Si la recharge exige une capacité de 43 kW pour PSA et associés, et 22 kW pour Renault, alors Renault sera toujours compatible avec les bornes PSA et consorts, mais pas l'inverse. Le gagnant de la
multi-compatibilité c'est, contrairement aux apparences, Renault.


Auto-info : Pascal Boulanger 27/09/2010 11:31



Eh non, à aucun moment je ne parle de voltage, parce que je ne suis pas un électricien et parce que je n'ai pas la prétention d'avoir vos compétences. Evidemment, je comprends votre remarque
parfaitement justifiée, et j'ai bien compris que Renault a trouvé un truc malin.Mais je sais aussi que VW, PSA et Renault sont les  principaux constructeurs automobiles européens. Or VW et
PSA sont d'accord sur un type de recharge, et pas Renault! Eh bien, permettez moi de vous dire que j'attendais une concertation plus efficace des grandes marques figurant sur le podium
européen. PB



poilagrater 24/09/2010 16:47


2 problèmes à la voiture en plus :
*tout le monde n'a pas la chance d'avoir un parking pour y charger sa voiture
*l'année dernière EDF nous a démontré qu'il y avait pas assez d'électricité en France pour le monde. En bretagne ou en PACA, les gens auront froid, mangeront froid pour que les gars de la capitale
puisse rouler en électrique.


Auto-info : Pascal Boulanger 27/09/2010 11:18



Bonnes remarques! Si un grand pays comme la France n'est pas capable de répondre à ces problématiques, alors il n'est plus un grand pays! PB



bernard 22/09/2010 09:21


Je ne comprend pas 2 points de votre billet :

- pour que l'automobile électrique participe à l'indépendance énergétique, il faut que la recharge ait lieu dans la journée, à partir de panneaux photovoltaiques : le tarif de nuit n'est qu'un
artifice marketing contre la production d'énergie décentralisée et renouvelable ;

- pour la recharge des batteries,l'important est le standard alternatif 230V monophasé / 400V triphasé ;

Mais vous mettez bien en évidence le besoin de matériels spécifiques pour le chargement des batteries, dont les pertes sont importantes et rarement prises en compte : avez-vous accès à des tests
concrets sur l'efficacité énergétique réel, dans la vraie vie, du chargement des batteries ?

Merci par avance de votre réponse.


Auto-info : Pascal Boulanger 23/09/2010 00:27



Bonjour,


moi non plus je ne comprends pas ce que vous écrivez car je n'ai pas l'impression que le photovoltaique ait beaucoup d'importance dans notre pays. Notre indépendancxe énergétique vient surtout du
nucléaire, non?


Quant au standard, je suis d'accord avec vous, il sera au moins partagé par tout le monde. Mais je ne parle que des bornes de recharge rapide qui devraient être présentes dans les vilels ou les
parkings. Et là semble t'il, nos chers constructeurs n'ont pas la même impression sur la puissance immédiate à délivrer à partir de ces bornes à courant continu. Mais là je me sens moins
spécialiste que vous. C'esrt ainsi que je n'ai pas accès aux tests dont vous parlez. Il faut dire que les chroniqueurs automobiles découvrent encore ce merveilleux monde de l'électricité... PB



Simone 21/09/2010 16:53


Et pour vous "décourager" un peu plus.

"80% des recharges se feront à la maison"

Les voitures électriques n'ont aujourd'hui d'intérêts que dans les grandes villes, combien de propriétaire de maison à Paris ?

Des réunions de copropriétés houleuses en perspective, non ???

S


Auto-info : Pascal Boulanger 23/09/2010 00:20



Bonjour, je réponds à vos deux commentaires. Non je vous rassure, je ne perd pas, même une partie de mon optimisme, il est dans ma nature. Je dirais plutôt mon volontarisme, car il faut être
pragmatique.


Je reprends quand même une partie de votre argumentation. Vous dites que les voitures électriques n'ont d'intérêt que dans les grandes villes... et vous oubliez un aspect déterminant... 
c'est que les "grandes villes" sont entourées de villes de banlieues. Et dans ces villes de banlieues, il y a des maisons, beaucoup de maisons. Et je suis bien placé pour en parler, je vis à 15
km de Paris, dans une ville essentiellement composée de maisons. Les Villes voisines aussi. Ce qui veut dire que la recharge à la maison n'est pas une vue de l'esprit. Et elle servira, car
beaucoup de trajets quotidiens sont des trajets péri-urbains autour des grandes villes.


Pour le reste, je suis d'accord avec vous: il y aura de belles empoignades dans les syndics de copropriété lorsqu'il s'agira de voter l'installation des prises dans les parkings. Celà nous fera
de beaux sujets dans les JT! PB