Volvo-Geely: rachat ou piratage?

Publié le par Auto-info : Pascal Boulanger

geely
L'affaire mérite un commentaire. Ainsi le chinois Geely officialise le rachat de Volvo. Pour posséder la marque suédoise qui a passé 10 ans dans le giron de Ford, les chinois vont débourser 1,3 milliard d'Euros. Eh bien le patron de Geely peut se frotter les mains. Il fait une excellente affaire quand on sait que Ford avait déboursé 4 fois plus pour la même opération en 1999!
Mais ce n'est pas le côté financier qui m'interpelle le plus. Je connais la réputation de Geely, en Chine et à l'étranger...  elle n'est pas très bonne! Cette marque n'occupe que la 11ème place dans son pays. En Chine elle n'a produit que 300 000 véhicules en 2009. Ce qui fait que cette marque a besoin de se développer à l'étranger. Sauf qu'aux Etats-Unis par exemple, ses voitures ne passent pas les crash-tests. Pire: en Russie, l'une de ses voitures, le Freedom Cruiser, a été surnommée "voiture de la mort". Les Geely ne sont ni fiables, ni sûres.
Il était donc logique que cette marque lorgne sur Volvo, la marque qui a inventé la ceinture de sécurité ou encore l'airbag. Volvo, comme tous les constructeurs automobiles, avait besoin de cash. Et Geely, comme tous les industriels chinois en a. Donc Geely apporte son argent, c'est très bien. Mais, derrière ce rachat je me pose la seule question qui vaille: est-ce que Geeley fait un montage industriel et financier pérenne, ou est-ce qu'il va chez Volvo pour pirater ses brevets et ensuite laisser tomber le suédois? J'ai peur que la 2ème question soit plus proche de la réalité...  mais nous ne pourrons vraiment en parler que dans 10 ans...  et j'espère évidemment me tromper...  surtout pour Volvo...  et je demande aux suédois d'être vigilants. PBS60 launch banner

Commenter cet article

nabu 29/03/2010 22:57


Dans l'achat de volvo, 500 millions viennent d'un prêt de l'Etat suédois, 800 millions de la BEI et le reste partagé entre des banques chinoises et Geely... Geely, c'est de l'électroménager, des
copies de Mercedes et de Rolls Royce, des coupés ratés et des maquettes de salon. le patron a annoncé qu'il ne toucherait pas à la gestion et aux usines de Volvo. Mais on peut s'inquiéter de la
solidité de Geely sur le long terme vu que Volvo malgré sa gamme développé et renouvelée arrive difficilement à atteindre son point d'équilibre et je crains que cela passe par la case sociale dans
l'avenir.

En production, en temps normal entre saab et volvo, le rapport est de 1 à 3 mais concernant la masse salariale, le rapport est 1 à 5 voir plus...

Par contre volvo, à toujours été le centre de développement pour la sécurité des véhicules du groupe. Ford ne risque pas de perdre des grandes compétences ?

Geely a une mauvais réputation au USA, en Europe , en Russie mais même en Chine... Sinon, le drapeau Chinois flotte déjà à Goteberg au siège de Volvo. j'espère que cela ne vas pas faire fuir les
clients... Et volvo doit arrêter à faire du bling bling (pour les faces avant pour l'instant) comme l'avait annoncé leur designer. Les volvo ne doivent pas se fordiser... En espérant que l'âme de
Volvo ne se perde par sur les routes de Chine.


Auto-info : Pascal Boulanger 30/03/2010 11:02


On verra. Pour moi l'âme de Volvo est en danger car les chinois ne font pas de sentiments. PB