VW EOS: une Golf à ciel ouvert... mais étanche!

Publié le par Auto-info : Pascal Boulanger

 

  VW-Eos-II-2011-13580_EOS_DB2010AU01264_sma.jpg

La Costa del Sol, entre Malaga et Marbella,  a servi de décor à notre essai de la semaine. Et cette partie généralement ensoleillée de l'Espagne, nous avait rarement joué de si mauvais tour… La météo de notre essai était instable… La pluie s’est souvent invitée ce qui donne, hélas, des couleurs un peu ternes à cette nouvelle EOS. C'est à voir sur LCi et sur TF1 News en podcast video... http://videos.tf1.fr/infos/auto-info/lci-auto-info-du-26-fevrier-2011-6293770.html

 

Essayer un cabriolet sous la pluie n’est jamais chose facile…  En revanche, on peut tester son étanchéité!…  Et  je vous rassure, elle est convaincante…  ce qui finalement est méritoire quand on découvre, ou redécouvre, cet étonnant toit en cinq parties…

Le mécanisme est impressionnant à suivre… il mérite qu’on s’y attarde…  la manipulation dure 25 secondes pour l’ouverture comme pour la fermeture…. L’ensemble comprend un toit coulissant panoramique en verre… On peut l’occulter à l’intérieur avec un volet opaque… Ce même toit est ouvrant également, ce qui a de la pertinence sur un véhicule compact à 4 places.  Et il peut donc transformer EOS en cabriolet grâce à un système complexe et efficace de vérins hydrauliques… tout se superpose comme un portefeuille. Le chargement du coffre devient évidemment plus limité et plus complexe en position cabriolet. Le volume de chargement passe de 205 litres seulement, à 380…  étant entendu que l’on peut bien évidemment rabattre les banquettes arrière.

VW-Eos-II-2011-13579_EOS_DB2010AU01263_sma.jpg

A l’intérieur, on retrouve strictement la présentation de la Golf, dernière génération… C’est sobre, pas vraiment glamour…  Mais terriblement pratique et ergonomique. Au toucher, on sent la grande qualité des plastiques moussés, des baguettes chromées, du cuir de notre version Carat (c’est la finition haut de gamme). Pour la première fois, ce cuir réfléchit les rayons du soleil. L’intérêt est que nous ne pouvons plus avoir des cuirs brûlants en plein été.

EOS reste une authentique 4 place. Les passagers arrière, y compris les adultes, peuvent s’installer sans être serré.

La voiture propose quelques innovations. Par exemple, le « light Assist »… Il s’agit d’un éclairage dont l’intensité s’adapte aux conditions de luminosité de la circulation grâce à une caméra. Les feux de croisement sont constitués d’ampoules halogènes. La voiture est aussi équipée  du système park assist…  c’est une aide au stationnement pour les places en épi ou en bataille…  La manœuvre est automatique à partir du moment où le conducteur a enclenché la marche arrière.

Trois moteurs 4 cylindres sont proposés…  J’ai essayé le diesel 2 litres TDI de 140 chevaux… On le connait bien…  Il a beaucoup d’agrément et un niveau de consommation exemplaire : 4 litres 8 au 100 km, pour 125 grammes de CO2 par km.  VW sort également  2 moteurs essence : 1 litre 4 TSI, 122 chevaux, et 2 litres TSI, 210 chevaux…  Même la consommation moyenne de ce dernier modèle n’excède pas 7 litres ½…

Le nouvel EOS reste donc une voiture attractive… Sans doute l’une des mieux dessinées, compte tenu de la contrainte du toit en dur rétractable. Les tarifs vont de 27 à 38 000 Euros…  ce n’est pas forcément accessible, et c’est sans doute pour cela qu’au salon de Genève, Volkswagen dévoilera une nouvelle Golf cabriolet, plus abordable. PB

Commenter cet article